Orange approfondit sa stratégie FinTech avec KissKissBankBank

EntrepriseLevées de fondsOpérateursRéseaux
orange-kisskissbankbank
0 48

Orange entre au capital de la start-up française KissKissBankBank Technologies, qui exploite trois plates-formes de financement participatif.

Orange accroche une nouvelle corde à son arc FinTech.

L’opérateur entre, via son fonds Orange Digital Ventures, au capital de KissKissBankBank Technologies, dans le cadre d’une levée de fonds de 5,3 millions d’euros.

Plusieurs business angels à l’identité non dévoilée souscrivent également à cette opération, au même titre que la société de gestion de portefeuille XAnge Private Equity, qui avait emmené le tour d’amorçage de la start-up à la mi-2012.

KissKissBankBank Technologies compte exploiter cet apport financier pour soutenir le développement de ses trois plates-formes de crowdfunding : KissKissBankBank pour le don avec contrepartie, hellomerci pour les prêts solidaires entre particuliers et Lendopolis pour les prêts rémunérés aux entreprises.

Il est question d’ouvrir, en 2017, une quatrième plate-forme qui se concentrerait, à l’image d’un SmartAngels, d’un WiSEED ou d’un Anaxago, sur l’equity crowdfunding, c’est-à-dire l’investissement en capital.

Le développement à l’international se concentrera, dans un premier temps, sur l’Allemagne, où une antenne est en cours d’ouverture. Celles implantées en Belgique et au Canada sont déjà opérationnelles.

Orange entretenait déjà des liens avec KissKissBankBank. Notamment à travers la plate-forme de crowdsourcing « Imagine with Orange », présentée comme un lieu de « partage des idées d’innovations » et un « tremplin pour les entrepreneurs ».

Ces derniers peuvent y exprimer leurs idées, que les internautes commentent et enrichissent. Les porteurs des idées les plus appréciées sont convoqués pour des ateliers d’innovation. Orange peut, par la suite, apporter un soutien financier pour lancer une collecte de fonds sur KissKissBankBank.

L’opérateur ne s’en cache pas : la FinTech est aujourd’hui l’une de ses thématiques d’investissement prioritaires.

La prise de participation dans KissKissBankBank a un objectif bien précis, selon Pierre Louette, président d’Orange Digital Ventures et directeur général délégué d’Orange : tester, à terme, des synergies avec les services bancaires du groupe.

Plus particulièrement avec cette offre « 100 % mobile », entre banque, épargne, crédit et assurance, dont le lancement en France est prévu pour 2017, à l’appui d’un partenariat avec Groupama.

Les deux sociétés mènent des négociations exclusives qui devraient aboutir à l’acquisition, par Orange, de 65 % de Groupama Banque.

À voir en complément, l’interview de Vincent Ricordeau. Le fondateur et CEO de KissKissBankBank Technologies revenait, dans le cadre du Salon des Entrepreneurs 2015, sur l’essor du crowdfunding en France.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur