Orange capte des signes de déception vis-à-vis de Free Mobile

Marketing

Stéphane Richard, P-DG de France Telecom, observe un effet “win back” : des clients Orange reviendraient au bercail après avoir cédé aux sirènes de Free Mobile.

Le “tsunami” Free Mobile, c’est fini ? Chez Orange, on assure que des clients reviennent après un passage rapide chez le nouvel opérateur.

“Depuis la semaine dernière, on a des ‘win back’, c’est-à-dire des clients qui reviennent de chez Free”, a assuré Stéphane Richard, sur l’antenne de BFM Business dans la journée de lundi.

Le patron d’Orange – France Telecom ne précise pas le nombre de déçus de Free Mobile. Mais l’opérateur avait remodelé son offre à bas coût Sosh pour rattraper la clientèle qui serait tentée d’aller voir ailleurs.

La pillule Xavier Niel a toujours autant de mal à passer. Il a répété qu’il trouvait le show du patron d’Iliad “indigne” organisé le 10 janvier pour la présentation des offres Free Mobile.

Il a réagi également aux critiques de Xavier Niel visant le présumé train de vie confortable des dirigeants des opérateurs (voir la vidéo de Xavier Niel lors du Web’11).

“J’invite monsieur Niel à visiter les locaux de France Telecom. Il verra qu’on ne nage pas dans le luxe !”, a poursuivi Stéphane Richard.

Il a également réitéré ses propos sur les limites sur le modèle low cost. “Le mobile, c’est plus compliqué qu’un prix à payer (…)l’offre de Free n’est pas intéressante avec un téléphone”.

Une pique qui tombe à pic. Free Mobile doit  aujourd’hui ouvrir sa boutique en ligne avec un premier catalogue de six téléphones en provenance de Samsung, RIM-BlackBerry, ZTE…L’iPhone 4S est attendu le 27 janvier.

“Les téléphones seront disponibles depuis votre Espace Abonné en paiement comptant CB dès la semaine prochaine.
Le paiement en plusieurs fois sera proposé dans les prochaines semaines”, est-il précisé dans la boutique.

Et il faut se rappeler d’une spécificité : les offres Free Mobile sont sans engagement et il n’y a pas de subvention de l’opérateur pour acquérir un terminal.

Free Mobile : la vague d’adhésion serait profonde
 Après l’étude GfK qui soulignait la forte adhésion des Français au principe de l’offre Free Mobile, l’Ifop a réalisé une enquête pour le compte de Radio Alouette (sondage téléphonique réalisé entre le 19 et le 20 janvier 2012 auprès d’un échantillon représentatif de 958 personnes). Selon la synthèse de l’AFP, 27% des Français déclarent avoir l’intention de souscrire à l’offre de Free Mobile “dans les prochains mois”, et 2% indiquent y avoir déjà souscrit. Sur l’ensemble des Français, 69% n’ont pas l’intention de souscrire à cette offre et 1% ne se prononce pas.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur