Orange ne doit pas lâcher Dailymotion au profit de Yahoo, selon le gouvernement

Régulations
dailymotion-yahoo-orange-video

La redistribution des cartes dans le capital de Dailymotion se complique. Propriété d’Orange, la plateforme vidéos est convoitée par Yahoo. Mais Bercy émet des réserves.

Yahoo va-t-il avaler Dailymotion ? Cette perspective s’éloigne.

Car le gouvernement rejette ce scénario de rachat pur et simple : hors de question de lâcher le champion national du partage vidéos.

Son propriétaire Orange cherche plutôt un profil de partenaire stratégique pour conquérir le marché américain sans lâcher la majorité du capital.

Le groupe télécoms veut garder la main sur la plateforme vidéos concurrente de YouTube. Mais il voudrait trouver un allié de poids pour avancer plus rapidement à l’international (et en particulier aux Etats-Unis).

Du côté de Yahoo, on privilégierait plutôt une absorption quasi-complète de Dailymotion (le Wall Street Journal évoquait récemment une volonté de prendre une participation de 75%).

Le groupe Internet ne veut pas retomber dans un syndrome “Alibaba”.

C’est le nom du géant de l’e-commerce en Chine avec lequel Yahoo avait scellé une alliance stratégique (En 2005, Jerry Yang, co-fondateur de Yahoo, avait investi 1 milliard de dollars et vendu Yahoo China pour obtenir une participation de 40% dans Alibaba Group. Mais sans pour autant gagner en influence sur ce marché asiatique. C’est même le contraire :  Yahoo s’y désengage.

Une enquête du Monde montre aussi que les pouvoirs publics jouent un rôle déterminant.

Bercy a émis des sérieuses réserves à ce projet de rachat de Dailymotion par Yahoo.

A moins que le groupe Internet de Marissa Mayer s’investisse davantage sur le territoire national (investissements, création d’emplois). Une perspective qui ne colle pas a priori avec les priorités de Yahoo.

Pour accompagner sa croissance, la plateforme vidéos a été jadis soutenue par les pouvoirs publics.

En octobre 2009, le Fonds stratégique d’investissement (FSI dit “fonds souverain”) a injecté 7,5 millions d’euros. Puis Orange est monté progressivement dans le capital de Dailymotion au point de parvenir à 100% en janvier 2013.

Les options restent donc ouvertes pour cette société Internet présidée par Cédric Tournay, qui, 8 ans après sa création, parvient au seuil de l’équilibre économique en développant un modèle publicitaire et en esquissant des offres VOD payantes.

Dailymotion est l’une des plus grandes plateformes vidéos avec 112 millions de visiteurs uniques par mois (janvier 2013) et 2,5 milliards de vidéos vues par mois.

C’est le 31ème site – toutes catégories confondues – au monde selon comScore (2013).

————————

Quiz : Etes-vous incollable sur la publicité en ligne ?

———————-


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur