Orange et Neuf Cegetel : par Issy, le Wi-Fi sera payant

Mobilité

Les deux opérateurs ont déployé un réseau Wi-Fi à Issy-les-Moulineaux. Il sera gratuit pour l’accès aux services municipaux. Payant pour le reste.

“Nous pensons que les contribuables n’ont pas à financer cet accès. Ce sont les utilisateurs qui doivent s’acquitter des services qu’ils utilisent”, a précisé d’emblée ce matin André Santini, ministre de la Fonction publique et maire d’Issy-les Moulineaux, dans les Hauts-de-Seine (92). Contrairement à Paris, qui a récemment ouvert un réseau Wi-Fi municipal totalement gratuit, les administrés d’Issy, dans la petite couronne, devront eux mettre la main au portefeuille pour se connecter à Internet en situation de mobilité.

Pour étendre la couverture du réseau qu’elle dit avoir déployé en avant première en mars 2003, la mairie d’Issy a fait appel à deux opérateurs concurrents : Orange et Neuf Cegetel. Le premier gère le centre ville, tandis que le second s’occupe du quartier d’affaire Issy Val-de-Seine. En contrepartie de l’installation de points d’accès Wi-Fi sur le mobilier urbain, la ville indique qu’elle a obtenu la gratuité d’accès aux sites Web municipaux pour tous les Isséens. Objectifs : “faciliter l’accès à Internet des habitants et répondre aux besoins d’une population professionnelle très mobile”, précise André Santini.

Wi-Fi gratuit pour les abonnés Neuf Cegetel

Pour l’accès au reste du “World Wide Web”, les deux opérateurs factureront en revanche leurs connexions, avec des politiques commerciales très différentes. A l’instar de ce qu’il pratique pour tous ses abonnés depuis juillet 2007, Neuf offrira un accès gratuit à tous ses clients, en illimité. Après trois premiers mois d’accès gratuit (pour tous), les abonnés des autres fournisseurs d’accès devront payer “un droit d’accès modique, de 1,50 euro par session” pour se connecter, selon Michel Paulin, directeur général de Neuf Cegetel.

Pour Orange, tous devront acquérir un “pass” Orange Wifi sur le portail, explique Louis-Pierre Wenes, directeur exécutif d’Orange, avant d’ajouter que son groupe “offrira 50 heures de connexion pendant trois mois à tous les habitants d’Issy qui achèteront un ‘pass'”.

Une municipalité “respectueuse du droit de la concurrence”

Neuf Cegetel, Orange et André Santini espèrent que ce type de partenariat sera prochainement reproduit dans d’autres municipalités.

Reste à voir si les Isséens apprécieront de payer, là où leurs voisins de la capitale se voient depuis peu offrir un accès gratuit à 400 bornes Wi-Fi. Le Wi-Fi municipal de Paris a nécessité un “investissement initial de 2, 5 millions d’euros” de la part de la mairie et il lui coûtera près de 500 000 euros par an, souligne pour sa part André Santini.

Ce dernier plaide au contraire en faveur d’une “logique de concurrence”, tout en rappelant que l’opérateur historique a porté plainte contre la mairie de Paris pour concurrence déloyale. Des projets similaires auraient aussi, d’après lui, été retoqués par la Commission européenne.

Partenariat en vue entre Issy-les-Moulineaux et Arte
A l’occasion de cette même conférence de presse, André Santini a indiqué que sa municipalité annoncera lundi un partenariat avec Jérôme Clément, président du directoire d’Arte France, pour un nouveau “service de vidéo à la demande, spécialement conçu pour la médiathèque” d’Issy.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur