Orange France “à fond dans le triple play”

Mobilité

Lors de la présentation des comptes de France Telecom, le PDG Didier Lombard est revenu sur l’essor de l’Internet haut débit fixe et mobile observé en France.

Les bonnes performances de France Telecom ont été accueillies à coup de klaxons et de sifflets des chauffeurs de taxis qui manifestaient contre une proposition du rapport Attali tout près du palace situé près de Porte Maillot à Paris. Le groupe télécoms avait en effet choisi l’hôtel Méridien-Etoile du boulevard Gouvion Saint Cyr pour présenter à la presse ses résultats 2007.

“Une année excellente (… ) La stratégie d’opérateur intégré commence à bien fonctionner”, a déclaré d’emblée Didier Lombard, PDG de France Telecom, en mettant l’accent sur quelques indicateurs au vert comme la marge brut opérationnelle et le résultat net

Un optimisme partagé : Gervais Pellissier, Directeur financier de France Telecom, n’hésite à préciser que, désormais, la structure financière du groupe est “complètement assainie”. “Nous sommes bien positionnés pour atteindre tous les objectifs du programme Next d’ici fin 2008”, poursuit Didier Lombard.

71% des clients haut débit ont une Livebox en France

Fort d’un chiffre d’affaires global en hausse de 2,8% (52,9 milliards d’euros), l’opérateur a réalisé 43% de son business sur son marché domestique (services résidentiels et entreprises inclus). C’est plus d’un point de mieux que l’année dernière.

De plus, sur le marché français, l’opérateur a passé une étape symbole : en valeur, la croissance du chiffre d’affaires de l’Internet (+571 millions d’euros) est supérieure à la décroissance liée à la partie téléphonie fixe traditionnelle sur le réseau commuté (- 548 millions d’euros). “Nous sommes à fond sur le triple play”, commente Didier Lombard.

C’est ce segment de produits haut débit qui booste le volet des services de communication personnels de l’opérateur : sur les 7,3 millions de clients ADSL affichés à fin 2007, 71% d’entre eux disposent de la Livebox, du nom du boîtier-passerelle multi-services haut débit d’Orange. 4,1 millions de clients haut débit ont adopté la voix sur IP, contre 1,1 million pour la télévision sur IP. La vidéo à la demande commence à marquer les esprits : Orange estime que le nombre d’actes de VOD a quadruplé en un an (2,5 millions à fin 2007).

Sur l’ADSL, France Telecom demeure le leader avec une part de marché stable de 49,4%. L’opérateur note “un fort succès” des offres ADSL nu (941 000 clients à fin 2007 soit 65% des nouveaux venus). Rappelons que ce type d’offre est destiné aux abonnés qui ne souhaitent pas conserver un abonnement classique et séparé.

Finalement, Orange résiste bien dans un environnement mouvant à double titre. Certes, le dégroupage total, qui permet à un client de couper le cordon avec France Telecom de manière définitive, poursuit sa progression : fin 2007, l’opérateur historique recense 3,5 millions de lignes fixes qui ont basculée chez ses concurrents.

D’un point de vue marché, l’année 2007 a été marquée par un phénomène de concentration : Neuf Cegetel a avalé Club Internet et la partie FAI d’AOL France. Le tout devrait être prochainement intégré dans le groupe SFR (propriété du groupe Vivendi).

Un tiers des clients mobiles sous une offre haut débit mobile

Pour le volet de la mobilité, là aussi, France Telecom peut garder le sourire. Orange domine toujours le marché avec une part de marché plutôt stable de 43,8% (46,4% avec l’appui des performances des opérateurs mobiles virtuels ou MVNO).

L’opérateur affiche 24 millions de clients mobiles, dont 64,8% sous contrats. Un tiers de la base clientèle a adopté une formule haut débit mobile. Au troisième trimestre 2007, l’opérateur a placé 478 000 options multimédia Orange (accès aux services et applications mobiles).

Petit clin d’oeil à l’iPhone : Didier Lombard n’a pas pu s’empêcher de souligner “le succès”. Pour son premier mois de commercialisation en France, 73 000 smartphones d’Apple ont été écoulés. Une donnée réactualisée à 90 000 à ce jour, a précisé Louis-Pierre Wenes, directeur exécutif en charge de l’activité d’Orange France, qui a tenu à modérer l’effet iPhone pour les fêtes de fin d’année. “Nous en avons vendu plus de 70 000 dans une période [Noël], où l’on écoule 1,5 million de terminaux.

Services entreprises : le répit
Coup de chapeau à la division Entreprises de France Telecom dont le chiffre d’affaires s’est stabilisé (avec une lègère progression de 0,4% sur un an à base comparable) après une année 2006 plutôt démoralisante. Les résultats prennent en compte l’intégration de prestataires acquis par France Telecom comme Diwan, Silicomp, Neoclès et des divisions Entreprises et “services managés” de GTM India. Si le business lié à la téléphonie fixe classique décline, l’opérateur note également un ralentissement de la croissance du chiffre d’affaires liés aux services de réseaux avancés “en raison de la migration bien avancé de l’IP”. En France, la division Orange Business Services veut monter en puissance sur des prestations comme les réseaux privés virtuels (VPN en anglais), les services d’intégration et l’infogérance. L’opérateur met en avant des références clients récemment acquises comme la SNCF, Swaroski (bijoux de luxe), Allianz (assurance) ou des réseaux de communication entre ambassades pour le compte des gouvernements suédois et finlandais.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur