Orange fait un lien entre l’iPhone 5 et les téléphones mobiles subventionnés

Marketing

Le système du subventionnement des terminaux est-il transparent ? Un débat “injustifié et inutile s’il est instruit sous la forme d’un procès visant les opérateurs”, selon Orange. Il sera ranimé avec la sortie du prochain iPhone…

Orange reste perplexe à propos du subventionnement des terminaux mobiles.

C’est l’angle d’attaque de Free contre SFR dans le cadre d’une action en justice déposée pour “concurrence déloyale”.

En guise de prolongement, Fleur Pellerin, ministre déléguée aux Petites et Moyennes Entreprises, à l’Innovation et à l’Economie Numérique, estime que ce système “pose des questions en termes de transparence et de modèle économique”.

“Je crois qu’il ne faut pas mélanger la question du contentieux juridique qui semble avoir été choisi, une fois de plus, par l’un des acteurs [Free vs SFR, ndlr], et la question économique“, a déclaré Stéphane Richard, P-DG d’Orange, en marge des résultats trimestriels du groupe annoncés le 26 juillet dernier.

“Si on veut instruire un procès supplémentaire aux opérateurs français concernant ce volet, je crois que c’est injustifié et inutile. Tout cela est réglementé de façon assez précise et on réfute aujourd’hui largement cette accusation de non-transparence.”

“Quand vous allez aujourd’hui dans une boutique Orange, vous avez très clairement le prix du subventionnement du terminal qui est indiqué que des clients peuvent consulter (…)Essayons un peu d’introduire de transparence et d’objectivité dans les débats. Si on est mis en cause, on se défendra.”

Le P-DG du premier opérateur télécoms français poursuit sur la place du modèle de subventionnement dans le futur.

“On vient en France d’une situation où la quasi-totalité du marché repose sur des offres basées sur un accès au réseau avec un subventionnement du terminal. L’arrivée d’un nouvel acteur avec un modèle différent a changé la donne. Donc, il y aura une part du marché fondé sur la “carte SIM only” sans subventionnement du terminal. Il faut être prudent sur la manière dont la situation va évoluer.”

Stéphane Richard glisse une petite phrase qui risque de faire des vagues au regard de l’iPhone nouvelle génération.

“De nouveaux terminaux vont arriver sur le marché. Nos amis d’Apple ont prévu d’en lancer un dans quelques mois [allusion à l’iPhone 5, ndlr]. Cela va créer un appétit très fort et du coup, la question du subventionnement du terminal se trouvera à nouveau posé.”

Selon Les Echos, Tim Cook, CEO d’Apple, devrait annoncer la sortie de nombreux produits lors d’une conférence prévue le 12 septembre.

Y compris une nouvelle version de son smartphone phare ?

Le doute subsiste mais, en tout cas, cela devrait bouger dans le courant de l’automne si Apple veut rester dans le tempo de son rival Samsung avec le Galaxy S3.

Plus globalement, Stéphane Richard considère que l’on est “peut-être allé trop loin” dans le subventionnement des terminaux.

“Cela a abouti à d’importants coûts commerciaux” qu’il serait tentant de ré-examiner.

Néanmoins, Stéphane Richard pondère : “Je ne crois pas à la disparition de ce modèle qui est demandé par un grand nombre de nos clients.”

Cruel dilemme : le client est roi mais il n’arrange pas forcément le RoI (Return of Investment).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur