Orange propose Edge aux particuliers

Mobilité

En adressant l’offre Edge aux particuliers, Orange complète la couverture de son réseau haut débit.

Orange ouvrrira, le 9 juin, son réseau Edge à destination du grand public. “C’est le dernier étage de notre stratégie haut débit mobile”, souligne Didier Quillot, PDG d’Orange France. Une stratégie qui a vu le jour fin 2003 avec le déploiement du réseau Wi-Fi (aujourd’hui composé de 8 000 points d’accès), qui s’est poursuivie avec le lancement de la 3G (l’UMTS) en décembre 2004 (voir édition du 7 décembre 2004) puis avec la mise à jour du réseau GSM/GPRS vers Edge pour les entreprises en avril dernier (voir édition du 8 avril 2005).

Lancée après la 3G, l’Edge d’Orange entend avant tout couvrir les zones blanches de la 3G aujourd’hui réservée à seulement 45 % de la population et qui ne sera pas étendue à l’ensemble du territoire avant 2008 voire 2009. “Nous avons décidé de compléter l’offre 3G avec l’Edge”, confirme Didier Quillot qui rappelle que “le premier facteur clé d’achat est la couverture”. Technologie parfaitement compatible avec le réseau GSM/GPRS (ce qui permet de conserver le même forfait et la même carte Sim à défaut du terminal), l’Edge d’Orange couvre de son côté 85 % de la population. Et ses 200 Kbits/s théoriques de bande passante en réception s’avèrent suffisamment proche des 384 Kbits/s de l’UMTS pour permettre à l’opérateur de fournir les mêmes services qu’avec la 3G.

Mêmes services et tarifs pour deux réseaux différents

Du coup, dans ses offres commerciales, Orange ne fait plus la distinction entre Edge et 3G mais parle simplement de Haut Débit Mobile (HDM). Deux réseaux aux technologies différentes pour les mêmes services. Et les mêmes tarifs. Trois forfaits sont proposés : 10, 20 et 30 euros mensuels qui viennent s’ajouter au coût du forfait voix de l’abonné. Pour ce prix, l’utilisateur bénéficiera respectivement de 1 heure (ou 25 Mo de données ou 30 vidéos de 2 minutes à télécharger), 2h30 (60 Mo) et 6 heures de télévision (150 Mo). Cerise sur le gâteau, la télévision est illimitée le week-end. Il reste à vérifier que le réseau pourra supporter la montée en charge que ne manquera pas de provoquer une telle offre.

Coté contenus, l’opérateur met la barre très haut : jusqu’à 42 chaînes de télévision disponibles en direct (dont LCI Mobile en exclusivité), des clips vidéo (musique ou information), des centaines de titres musicaux à télécharger, une dizaine de radio en streaming(Skyrock, Fun, RTL2… mais aussi Fip), sonneries et logos, etc. Autant de services aux options payantes (pour les téléchargements et envois de SMS notamment) disponible à travers les offres Orange World et Orange World Intense. Côté terminaux, Orange propose 8 nouveaux terminaux dont 3 uniquement compatibles Edge (du constructeur Samsung compris entre 69 et 99 euros), 3 autres dédiés à la 3G (entre 99 et 399 euros) et 2 modèles compatible Edge/3G (199 et 249 euros).

2 millions de clients

Avec l’ouverture de l’Edge au grand public, Orange joue l’exhaustivité et se distingue de ses principaux concurrents. Bouygues, qui a misé sur l’iMode, préfère passer par l’Edge avant d’évoluer en douceur vers l’UMTS ou plutôt son successeur l’HSDPA (voir édition du 26 mai 2005) tandis que SFR concentre ses efforts sur le déploiement de son réseau 3G pour tenter d’enlever la place de premier opérateur 3G. Orange ambitionne de séduire 1 million d’abonnés HDM d’ici un an et 2 millions pour la fin 2006.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur