Orange : un peu de réalité virtuelle dans un Show Hello très IoT

M2MOpérateursRéseaux
orange-show-hello-2016
2 3

Marqué par l’annonce d’une nouvelle Livebox, le Show Hello d’Orange avait cette année une coloration très « Internet des objets ».

Entre nouvelle Livebox et Internet des objets, Orange a réservé une petite place à la réalité virtuelle dans l’édition 2016 de son Show Hello, organisée ce mercredi matin au Carrousel du Louvre.

C’est du côté du bouquet OCS qu’il faut regarder. Des contenus immersifs expérimentaux seront régulièrement proposés au sein d’une application dédiée (OCS VR) que l’opérateur commercialisera en France au 3e trimestre 2016 avec le casque Gear VR de Samsung. Le PlayStation VR de Sony suivra avant la fin de l’année.

La réalité virtuelle a également été mise à profit avec le casque HTC Vive pour découvrir, dans un environnement navigable à 360 degrés, la nouvelle Livebox.

Plus compacte que le modèle actuel (Livebox Play), elle embarque, en façade, un écran qui s’active par détection de présence. La télécommande évolue elle aussi, plus fine et connectée en Bluetooth plutôt qu’en infrarouge.

Sous le capot, on passe au Wi-Fi 802.11ac bibande – avec 4 antennes pour l’émission et la réception à 5 GHz ; 3 antennes à 2,4 GHz. Débit  maximal annoncé : 1,9 Gbit/s.

Orange se donne pour objectif de constituer un « écosystème » qui permettra l’intégration de services à valeur ajoutée. Par exemple, la possibilité d’adapter, en combinaison avec des lampes connectées Philips Hue, l’ambiance lumineuse au programme TV diffusé. Ou de gérer ses DVD/Blu-Ray achetés sur Amazon en scannant les codes-barres des films avec l’application Chill.

La voix d’Orange Fab

Le décodeur TV associé à la Livebox prend en charge l’Ultra HD et la technologie Dolby Atmos. Les deux boîtiers communiquent sans fil, sur réseau Wi-Fi. Livraison prévue cet été pour l’ensemble.

Quant à la TV d’Orange, elle deviendra, à la même échéance sur les smartphones et tablettes Android ainsi que sur Apple Watch, pilotable à la voix avec un assistant basés sur des algorithmes prédictifs et de recherche sémantique contextualisée.

Nuance fournit ses technologies sur la partie reconnaissance vocale ; Reminiz, pour la reconnaissance faciale des acteurs. Deux start-up qui ont participé au programme d’accélération Orange Fab.

À noter qu’un modem-routeur 4G sera fourni avec la box pour permettre aux clients de se connecter en déplacement, mais aussi en attendant que leur ligne fixe soit opérationnelle (il faudra surveiller les conditions d’usage data). On relèvera aussi ce disque dur de 1 To disponible en option et utilisable en mode cloud privé avec jusqu’à 10 espaces de stockage différenciés.

LoRa & cie.

Quid de l’Internet des objets ? C’est l’un des axes du plan stratégique Essentiels 2020 défini par Orange. L’opérateur ambitionne de réaliser 600 millions d’euros de chiffre d’affaires sur ce marché d’ici à 2018.

Cela passe d’abord par des solutions de connectivité, en l’occurrence le réseau LoRa, qui sera officiellement lancé, fin mars, dans 17 agglomérations : Angers, Avignon, Bordeaux, Douai-Lens, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Nice, Paris, Rennes, Rouen, Strasbourg, Toulon, Toulouse.

Au cours du 2e semestre 2016, Orange va tenter une expérience collaborative en proposant à 5 000 de ses salariés de s’équiper d’une lampe dotée d’un capteur LoRa qui fonctionnera comme un point de relais.

Jonctions et passerelles

Pour aider ses partenaires à développer des services grâce aux données produites par les objets connectés, Orange a mis en place la plate-forme Datavenue.

Seb s’y est greffé pour proposer Foodle, un outil de recommandations culinaires en fonction de critères comme l’activité physique de l’utilisateur, la météo, le temps de préparation et les ustensiles disponibles. Lancement prévu début 2017 en France.

Dans un autre registre, Harmonie Mutuelle a développé Live Intercom, qui doit permettre à des personnes en situation de fragilité de joindre un service de téléassistance sans téléphone et sans être connecté à Internet. Les communications passent par un médaillon porté en bracelet ou en collier et relié à une station centrale. Des passerelles pourront être établies avec d’autres objets, notamment les détecteurs de fumée.

Orange propose aussi des services autour de sa plate-forme Homelive, destinée à automatiser le contrôle des équipements de la maison connectée. Celle-ci s’enrichit progressivement : après le pilotage des volets roulants, la commande à distance des ampoules Philips Hue devrait arriver ce mois-ci.

On parle aussi télésurveillance avec EPS (détecteur de mouvement, d’ouverture de porte, prise intelligente, etc.), thermostats avec Schneider Electric, contrôle de la dépense énergétique avec ERDF… Le tout avec des objets développés par Cabasse, Fitbit, Garmin, Netatmo, Parrot, Somfy et Withings, entre autres.

Crédit photo : Christophe Pelletier/Orange


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur