Orange : Stéphane Richard confirmé par le conseil d’administration

GouvernanceRégulations
stephane-richard-orange-confirme-poste-PDG-back-business

Malgré sa mise en examen dans l’affaire Tapie, Stéphane Richard peut assumer ses responsabilités au poste de P-DG du groupe télécoms, estime le board.

C’est confirmé : Stéphane Richard reste aux commandes du groupe Orange.

Lors d’un conseil d’administration exceptionnel organisé lundi après-midi, ses membres ont décidé de lui “renouveler sa pleine confiance pour continuer à relever, avec la même énergie, les nombreux défis d’Orange, dans l’intérêt de l’entreprise, de ses salariés, de ses clients et de ses actionnaires”, peut-on lire dans un communiqué.

Auparavant, ils avaient “écouté” Stéphane Richard sur la situation le concernant dans l’affaire CDR-Tapie, puis Muriel Pénicaud, en qualité de Présidente du Comité de gouvernance de l’opérateur sur “les éventuelles conséquences” relatives à son domaine de compétence.

Le conseil d’administration considère que, malgré sa mise en examen dans l’affaire Tapie pour “escroquerie en bande organisée”, la capacité de Stéphane Richard “à assumer pleinement et efficacement la direction d’Orange” n’est pas remise en cause.

Le patron d’Orange a été rattrapé par un dossier qui remonte à son passage à Bercy lorsqu’il occupait les fonctions de directeur de cabinet de Christine Lagarde alors ministre de l’Economie et des Finances (sous la présidence de Nicolas Sarkozy).

Après avoir passé une semaine difficile, entre sa garde à vue et sa mise en examen, Stéphane Richard a obtenu dimanche des garanties de la part de l’Etat, actionnaire à 27% de l’opérateur télécoms, sur son maintien à son poste de P-DG.

Dimanche soir, dans l’émission Capital diffusée sur M6, le Président de la République François Hollande a déclaré que : “Tant que Stéphane Richard peut être dirigeant de cette entreprise sans qu’il y ait de conséquences de la procédure judiciaire, il restera.”

Sachant que la fin de son mandat normal à la tête du groupe télécoms survient à la mi-2014.

Pour le moment, la présidence de la République et le gouvernement n’ont pas apporté de commentaires sur ce qui passerait au-delà de cette échéance.

BFM TV précise que la justice n’a pas assorti la mise en examen de Stéphane Richard d’un contrôle judiciaire.

Le P-DG d’Orange peut donc voyager à l’international sans contrainte. Il devrait d’ailleurs se rendre en Malaisie puis en Roumanie d’ici la fin de la semaine.

———————-

Quiz : LinkedIn, Viadeo…Etes-vous un as du réseautage ?

—————

Credit photo : Illustration : Orange


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur