Orange TV déplaît à l’iPhone

Mobilité

L’opérateur veut déposer une application dédiée à son bouquet TV sur mobile sur l’App Store. Mais Apple bloque à cause du modèle et des DRM.

Orange veut proposer a ses clients iPhone l’accès à la version mobile de son bouquet Orange TV (64 chaînes). Mais il est nécessaire de passer par la case App Store, la galerie d’applications multi-services dédié au smartphone d’Apple ouverte en juillet 2008. Mais, selon le site de news dédié à la culture numérique Electron Libre, Apple bloque l’entrée du bouquet TV d’Orange et n’a pas validé l’application dédiée.

Deux points d’achoppement sont apparus. Primo, la question du modèle économique. Orange pencherait pour laisser un accès gratuit à Orange TV à partir de l’iPhone 3G. Ce qui déplait à Apple, qui pousse vers un modèle payant. Ainsi, la firme de Cupertino pourrait toucher une commission à chaque application Orange TV téléchargée.

Deuxième point de friction : le système des Digital Right Management (DRM), les fameux verrous anti-copie. Les studios de cinéma américains qui mettent à la disposition de l’opérateur leurs catalogues d’oeuvres de cinéma et audiovisuelles exigent des protections anti-piratage. Apple veut imposer son propre système DRM (FairPlay) sur l’iPhone tandis qu’Orange préfèrerait une solution alternative.

Sur le front des services mobiles, Orange a déployé d’autres applications sur l’iPhone. Sur l’App Store, l’opérateur a déposé LiveRadio (écoute de web radios), Mazonevideo (visionner et partager les vidéos) ou encore Orange Spot’finder (géolocalisation des hotspots Wi-Fi les plus proches).

A lire également sur Vnunet.fr : dossier spécial : l’effet iPhone 3G

L’App Store franchit le cap des 500 millions de téléchargements
Lancée dans le courant de l’été dernier, l’App Store connaît un beau succès avec 15 000 applications applications disponibles pour l’iPhone. La barre des 500 millions de téléchargements d’outils vient d’être dépassée. Début décembre, la firme de Cupertino avait atteint le seuil des 300 millions de téléchargement et ne recensait “que” 10 000 applications. De quoi rendre l’Internet mobile plus concret.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur