Orange veut investir le terrain de la musique à la demande

Mobilité

A travers son labo de projets innovants Orange Vallée, l’opérateur développe WorMee perçu comme un anti-Deezer.

“Profiter de la puissance d’un gros opérateur, adopter la vitesse d’une start-up”. C’est le crédo de Jean-Louis Constanza aux commandes d’Orange Vallée du nom d’une division de France Telecom consacrée à l’innovation (voir encadré-ci-dessous).

A travers cette branche, l’opérateur s’attelle à lancer un site Internet de musique à la demande associé à des fonctionnalités communautaires façon Deezer. Le service baptisé WorMee permettra aussi d’écouter gratuitement un bouquet de 4000 radios (RadioMee).

En l’état actuel, le service n’est accessible qu’à partir d’une invitation. Mais le blog de WorMee se veut incitatif : “Chers Wormz, WorMee est de retour [on retrouve des traces du service à partir de juin 2008, ndlr] !!!! Vous pouvez d’ores et déjà vous remettre à créer vos playlists, écouter celles de vos amis, rejoindre et créer des groupes selon vos envies”, peut-on lire dans une contribution en date du 4 février.

Une version bêta de WorMee est attendue le 18 mars tandis que le lancement officiel grand public devrait intervenir d’ici la fin du premier semestre. Son modèle économique sera basé sur les recettes publicitaires et les téléchargements.

Les ambitions affichées sont fortes : “devenir leader du marché”, assure son directeur Jean-Louis Constanza, ex-directeur d’un opérateur alternatif (Tele2 France), tout en prenant le soin de ne pas donner d’échéance. Sage prudence : Deezer, qui cherche à diversifier ses sources de revenus, affiche déjà 3,7 millions de titres et quatre millions de membres.

“6 à 7 projets sortis d’ici la fin du premier trimestre
Sur Orange-Innovation.tv, Jean-Louis Constanza détaille dans une vidéo déposée le 4 février quelques projets d’Orange Vallée. “D’ici la fin du premier trimestre, Orange Vallée aura mis sur le marché six à sept produits”, assure le dirigeant. On y trouve pêle-mêle une initiative de “télécommande commandée par la main en fonction des gestes” dans le cadre d’une “télé du futur” (avec accès aux services Web, à des jeux vidéo, classer et partager photos… ). Sous le nom de code “Pack Internet Facile”, Orange Vallée compte conquérir les gens qui ne sont pas encore sur le Net en proposant un terminal spécifique prêt à fonctionner (Internet, mail, photos…). Le service Homelook permettra de surveiller ce qui se passe chez soi à partir d’un PC ou d’un mobile et de webcams disposés à domicile. Le nouveau terminal Tabbee (TV, Internet, photos) ressemble à un tablet PC qui se connecte avec La Livebox…

“Profiter de la puissance d’un gros opérateur, adopter la vitesse d’une start-up”. C’est le crédo de Jean-Louis Constanza aux commandes d’Orange Vallée du nom d’une division de France Telecom consacrée à l’innovation (voir encadré-ci-dessous).

A travers cette branche, l’opérateur s’attelle à lancer un site Internet de musique à la demande associé à des fonctionnalités communautaires façon Deezer. Le service baptisé WorMee permettra aussi d’écouter gratuitement un bouquet de 4000 radios (RadioMee).

En l’état actuel, le service n’est accessible qu’à partir d’une invitation. Mais le blog de WorMee se veut incitatif : “Chers Wormz, WorMee est de retour [on retrouve des traces du service à partir de juin 2008, ndlr] !!!! Vous pouvez d’ores et déjà vous remettre à créer vos playlists, écouter celles de vos amis, rejoindre et créer des groupes selon vos envies”, peut-on lire dans une contribution en date du 4 février.

Une version bêta de WorMee est attendue le 18 mars tandis que le lancement officiel grand public devrait intervenir d’ici la fin du premier semestre. Son modèle économique sera basé sur les recettes publicitaires et les téléchargements.

Les ambitions affichées sont fortes : “devenir leader du marché”, assure son directeur Jean-Louis Constanza, ex-directeur d’un opérateur alternatif (Tele2 France), tout en prenant le soin de ne pas donner d’échéance. Sage prudence : Deezer, qui cherche à diversifier ses sources de revenus, affiche déjà 3,7 millions de titres et quatre millions de membres.

“6 à 7 projets sortis d’ici la fin du premier trimestre
Sur Orange-Innovation.tv, Jean-Louis Constanza détaille dans une vidéo déposée le 4 février quelques projets d’Orange Vallée. “D’ici la fin du premier trimestre, Orange Vallée aura mis sur le marché six à sept produits”, assure le dirigeant. On y trouve pêle-mêle une initiative de “télécommande commandée par la main en fonction des gestes” dans le cadre d’une “télé du futur” (avec accès aux services Web, à des jeux vidéo, classer et partager photos… ). Sous le nom de code “Pack Internet Facile”, Orange Vallée compte conquérir les gens qui ne sont pas encore sur le Net en proposant un terminal spécifique prêt à fonctionner (Internet, mail, photos…). Le service Homelook permettra de surveiller ce qui se passe chez soi à partir d’un PC ou d’un mobile et de webcams disposés à domicile. Le nouveau terminal Tabbee (TV, Internet, photos) ressemble à un tablet PC qui se connecte avec La Livebox…

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur