Ordinateurs Apple : une première baisse des ventes depuis six ans

Mobilité

Apple doit lui aussi affronter la crise : les analystes tablent sur une chute des ventes de Mac et d’iPod au premier trimestre.

Epargné jusqu’à maintenant par la crise économique, Apple commence aujourd’hui à en ressentir les premiers effets. Pour la première fois en six ans, les ventes de biens électroniques enregistrées par la firme à la Pomme vont décliner sur le marché américain, selon une étude de l’agence Piper Jaffray et du NPD Group.

Les chutes ne sont pas catastrophiques, mais plutôt symboliques, pour cette entreprise qui affichait une santé épatante sous le commandement de Steve Jobs. Le P-DG est aujourd’hui en congé maladie, et – coïncidence -, les ventes de Mac pour ce trimestre accusent une baisse d’environ 5% par rapport à la même période en 2008.

L’agence Piper Jaffray estime que les ventes d’ordinateurs Mac pour ce trimestre seront comprises entre 2 et 2,2 millions d’unités, contre 2,3 millions l’année passée. Rien de grave, mais la tendance est là, et elle n’est pas près de s’inverser, constate le cabinet d’études. “Les acheteurs occasionnels réfléchissent à deux fois avant de passer à l’acte”, souligne Stephen Baker, analyste chez NPD Group, dans le Wall Street Journal.

Baisse attendue des ventes d’iPod

Le tableau s’assombrit si on se tourne du côté des baladeurs multimédia commercialisés par la firme de Cupertino. Piper Jaffray anticipe une chute de 6 à 15% des ventes d’iPod lors du premier trimestre 2009.

La lune de miel est donc bel et bien terminée pour Apple, qui avait enregistré un bénéfice net historique de 1,61 milliard de dollars lors du premier trimestre de son exercice fiscal 2008/2009, propulsant son chiffre d’affaire trimestriel au-delà des 10 milliards de dollars. Des performances dues au succès de l’iPhone 3G, ainsi que de la boutique d’applications App Store pour l’iPod Touch et l’iPhone. 2008 avait aussi vu le lancement du MacBook Air.

Les ventes de PC continuent toutefois de se maintenir, souligne l’étude. La popularité des netbooks à prix abordables a permis d’éviter le marasme. Le prix est clairement le facteur numéro un qui décide le consommateur lors de l’achat d’un ordinateur aujourd’hui. En moyenne, un PC se vend 586 dollars (456 euros), contre 1 488 dollars (1159 euros) pour un Mac, selon les calculs de l’analyste Joe Wilcox.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur