Origami : le couteau suisse communicant

Cloud

National Semiconductor propose un nouvel appareil multifonction et communicant qui permettra de prendre des photos tout en surfant sur le Web et en téléphonant – pour les plus habiles. Quasiment finalisé, l’Origami devrait débarquer au second semestre de l’année prochaine pour un prix compris entre 500 et 750 dollars.

Un appareil photo et caméscope numérique, lecteur MP3, téléphone mobile, navigateur Internet, client e-mail mais aussi terminal de vidéoconférence, le tout dans un seul appareil et sans fil, bien sûr, ce qui autorise son utilisation à domicile comme au bureau ou dans les transports… C’est le concept de l’Origami, un prototype très avancé d’appareil multifonction proposé par National Semiconductor (NSC). A la manière d’un couteau suisse, l’Origami se déplie en fonction du dispositif que l’on souhaite utiliser. D’où son nom qui, rappelons-le, désigne l’art traditionnel japonais du papier plié.

L’Origami exploite un processeur maison, le Geode SC3200 (compatible x86), qui intègre un moteur vidéo et audio. L’appareil futuriste tournera probablement sous Windows CE .Net, successeur de l’actuel CE 3.0 (dont la sortie est prévue pour le premier trimestre 2002) et bénéficiera d’Internet Explorer 6 et du Windows Media Player. Bluetooth ou WiFi (802.11b) permettront la communication sans fil avec d’autres appareils réseau. Un connecteur USB est également prévu. Le téléphone se contentera de la norme GSM ou CDMA (pour les Etats-Unis) avec, à terme, l’idée d’évolution vers le GPRS et l’UMTS. Enfin, un port CompactFlash autorisera la sauvegarde de données sur supports physiques autonomes.

Un prix raisonnable

NSC est actuellement en négociations avec des intégrateurs et distributeurs et espère lancer son Origami dans le courant du second semestre 2002. Son prix se situera entre 500 et 750 dollars (563 à 844 euros). Après le Pogo (voir édition du 6 novembre 2001), l’Origami vient enrichir la liste des appareils communicants originaux. Les iPaq et autres Palm n’ont qu’à bien se tenir.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur