Les OS Apple viennent titiller Windows

CloudPoste de travailSystèmes d'exploitation

Selon la dernière étude d’AT Internet Institute, les différentes versions des OS Windows de Microsoft ne cessent de perdre du terrain en Europe, au profit des systèmes d’exploitation Apple.

Même si les systèmes d’exploitation Windows de Microsoft continuent de dominer très largement le secteur des OS en Europe, avec une part de marché évaluée, en avril dernier, à 91,9%, sa domination faiblit, au profit d’autres systèmes d’exploitation, comme ceux d’Apple.

Selon la dernière étude publiée par AT Internet Institute, qui a passé au crible les visites enregistrées par des sites Web en avril dernier dans 23 pays européens, la part de marché en un an des OS Windows (Windows XP, Vista et Windows 7) a reculé de 2,4 points.

Cette baisse de popularité a  surtout profité aux OS développés par Apple (Mac OS X Intel, OS iPhone et Mac OS X PPC), qui ont vu leur part de marché progresser de 2,3 points entre avril 2009 et 2010, passant ainsi de 4,5% à 6,8%.

En revanche, Linux reste au point mort dans les pays européens sondés, avec une part de marché qui a stagné à 0,9% sur un an.

Concernant les solutions de Microsoft, Windows 7 a semble-t-il réussi à pénétrer le marché européen, sept mois après sa sortie. AT Internet Institute note que Windows Vista s’octroie 22,4% de parts de marché en avril 2010, contre il y a encore 25% en novembre dernier.

C’est Windows 7 qui profite de ce désamour, avec un gain de 9 points en part de visites enregistré en six mois et une part de marché qui culmine à 12,3% en avril 2010.

Sans surprise, Windows XP s’éteint peu à peu en Europe, avec une part de marché qui est passée de 62,5% en novembre 2009 à 55,6% en avril dernier.

Méthodologie utilisée par AT Internet Institute
Pour mener à bien son étude sur l’utilisation des systèmes d’exploitation en Europe, AT Internet Institute s’est intéressé à la répartition moyenne, par système d’exploitation, des visites enregistrées pour un périmètre de sites Web (hors sites mobiles) donné, soit 16 460 sites dans 23 pays, du 1er au 30 avril 2010.*

Pays étudiés :
L’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République-Tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Slovaquie, la Suède et la Suisse.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur