OS mobile : Nokia achète le capital restant de Symbian

Cloud

L’équipementier finlandais met 264 millions d’euros sur la table pour s’emparer des actions qu’il ne détient pas déjà dans Symbian.

LiMo (Linux Mobile) et l’Android soutenu par Google d’un coté ; Symbian OS de l’autre… La bataille s’annonce rude sur le front des systèmes d’exploitation gratuits pour mobiles. Après avoir déboursé 104,4 millions d’euros en début d’année pour s’emparer des outils de développement sous Linux de Trolltech, Nokia vient d’annoncer le rachat des 52% de Symbian qu’il ne détient pas déjà.

L’opération, qui devrait être finalisée au quatrième trimestre 2008, s’élève à environ 264 millions d’euros. Elle a déjà été approuvée par quatre actionnaires détenant 91% des actions concernées : Sony Ericsson, Ericsson, Panasonic et Siemens. Et Nokia ne désespère pas d’obtenir l’aval de Samsung, le dernier actionnaire restant (et aussi l’un des premiers constructeurs à avoir présenté un terminal sous Android sur le Mobile World Congress de Barcelone).

Place à la Symbian Foundation

Suite à ce rachat, Nokia s’est engagé à créer une nouvelle fondation, la Symbian Foundation, et à libérer le code source de Symbian OS, dont il rappelle qu’il s’agit de la plate-forme mobile dominante. Le cabinet Canalys estime à 60% les parts de marché de ce système d’exploitation au premier trimestre 2008.

L’équipementier finlandais est déjà parvenu à rallier neuf acteurs à la cause de cette fondation : les opérateurs AT&T, NTT Docomo et Vodafone, ainsi que les constructeurs LG Electronics, Motorola, Samsung, Sony Ericsson, STMicroelectronics et Texas Instruments.

Gratuit pour les constructeurs participant à la fondation, le nouveau Symbian semble avoir de bonnes chances de succès face aux alternatives gratuites émergentes, comme celle de Google. Face aux autres aussi. Dans un article publié le 24 juin, le quotidien Les Echos estime que Microsoft “détient seulement 13% du marché mobile. De plus, ses tarifs sont plus élevés : en moyenne, il facture 8 à 15 dollars par téléphone l’usage de son logiciel Windows Mobile, alors que Symbian ferait [actuellement] payer autour de 4,10 dollars”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur