OS mobile : Symbian reste peu plébiscité par les développeurs d’applications

CloudMobilitéOS mobilesSmartphonesTablettes

Symbian, l’OS mobile pour les terminaux Nokia, peine à séduire les développeurs d’applications, bien plus attirés par iOS d’Apple et Google Android.

Même si Nokia demeure encore (mais jusqu’à quand ?), le premier vendeur de mobiles et de smartphones dans le monde, les développeurs ne semblent guère attirés par Symbian, l’OS mobile maison.

Selon une étude IDC/Appcelerator, moins d’un développeur sur cinq élabore des applications mobiles pour Symbian ou Meego, son autre OS open source co-développé avec Intel.

Résultat : le kiosque Ovi Store ne recense que 25 000 applications mobiles pour les mobiles Nokia…

D’autres systèmes d’exploitation pour les smartphones et les tablettes volent la vedette à Symbian.  Sans surprise, iOS d’Apple et Android braquent sur eux le feu des projecteurs.

L’étude d’IDC et d’Appcelerator met ainsi en avant le fait que les développeurs sondés s’intéressent à 92% à l’iPhone et à 87% à l’iPad.

Bon sang ne saurait mentir : l’AppStore a récemment dépassé le cap des 10 milliards d’applications téléchargées et des 300 000 « apps » disponibles sur cette plate-forme…

Google Android n’est pas en reste : l’OS mobile open source de la firme de Mountain View attise l’intérêt de 87% des développeurs d’applications interrogés.

Le succès ne cesse dont d’attirer : il semble que plus l’AppStore et l’Android Market s’enrichissent de nouvelles applications mobiles, plus les développeurs ont envie de s’y investir.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur