OS mobiles : Android a-t-il trouvé les clés du marché américain ?

MobilitéOS mobilesRégulationsSmartphones
os-mobiles-marche-kantar

Alors que son assise en Europe est contrariée par la bonne tenue d’iOS et la montée en puissance de Windows Phone, Android trouve un nouvel élan sur le marché américain des OS mobiles.

A l’issue d’un premier trimestre 2014 marqué par des ruptures et des disparités dans l’adoption des smartphones, les Etats-Unis s’imposent comme l’un des principaux relais de croissance d’Android.

L’OS mobile de Google connaît une progression annuelle sans précédent (+8,3 points) et dépasse désormais les 57% de part de marché. Sa montée en puissance contraste avec le déclin d’Apple iOS, qui ne peuple plus que 35,9% des smartphones vendus dans le pays entre le 1er janvier et le 31 mars.

Selon les indicateurs relevés par Kantar Worldpanel Comtech, cette courbe d’évolution se retrouve en Australie… mais aussi en Chine, où Android atteint 80% du marché (+8,1 points en un an), soit cinq fois la part d’iOS (-5,4 points, à 17,9%). L’attrait des consommateurs pour les grands écrans – les smartphones de 5 pouces et plus ont représenté 40% des ventes au mois de mars – n’est pas étranger à cette redistribution des cartes qui laisse les miettes à Windows Phone et BlackBerry (respectivement 1% et 0,1%).

Plus hétérogène dans son adoption des OS mobiles, l’Europe de l’Ouest est un nouveau défi pour Android. La saturation progressive du marché laisse moins de place aux stratégies axées sur la vente en volume. Moins affectée par ce phénomène l’offre haut de gamme retrouve un élan, au profit d’Apple et son iPhone 5s.

Avec une progression moyenne de 1,5 point – 70,7% du marché – sur l’ensemble des cinq pays étudiés (France, Espagne, Italie, Allemagne, Royaume-Uni), Android ne bénéficie pas de la même dynamique qu’aux Etats-Unis, en Australie et en Chine.  Alors qu’iOS se maintient à 19,2% des parts (+0,1 point), c’est bien Windows Phone qui connaît la plus forte croissance absolue : +1,6 point, à 8,1% de pénétration.

L’OS de Microsoft affiche un taux de pénétration de 13,9% en Italie, où iOS (12,9%) et BlackBerry (1,2%) reculent, au contraire d’Android, embarqué dans plus de sept smartphones sur dix commercialisés au 1er trimestre 2014. Windows Phone ne dépasse toujours pas, en revanche, la barre des 7% en Allemagne, où Android (+3,5 points) prend un peu plus ses distances avec iOS (-1,5 point).

Le système d’exploitation d’Apple reprend du poil de la bête en Espagne, avec 7,6% du marché (+4,5 points en un an), contre 88,6% pour Android, qui perd 5,1 points. Il se distingue également en Grande-Bretagne : +3,4 points, à 32,1% du marché, quand Android perd 2,2 points (56,2%). BlackBerry surprend en s’accrochant à hauteur de 2,3%, son meilleur score en Europe. Le constructeur canadien ne connaît pas le même sort en France, où sa part de marché est divisée par quatre (1%) et récupérée de façon plus ou moins égale par Android (65,1%), iOS (23,4%)… et Windows Phone (8,3%).

A l’international, le particularisme japonais, très tourné vers la high-tech, privilégie les smartphones Apple (57,6%) à ceux équipés d’Android (41,5%). Une écrasante domination qui cantonne Windows Phone à 0,9%… et BlackBerry à 0%. Les ventes de l’iPad progressent en parallèle, de plus en plus souvent par le canal Internet.

kantar-marche-os-mobiles

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les meilleures applications Android pour les pros ?

Crédit illustration : james weston – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur