Outils ETL: Talend lève deux millions d’euros

Cloud

L’éditeur français de solutions d’extraction, de transformation et de chargement de données veut pousser la R&D et le volet commercial.

Talend vient de réussir un tour de table de 2,1 millions d’euros auprès du fonds d’investissement Galileo Partners. Créé fin 2005 par Bertrand Diard et Fabrice Bonan, deux anciens responsables de la SSII française Neurones, cette entreprise, qui emploie une vingtaine de salariés, s’est spécialisée dans les solutions d’intégration de données. Elle propose un outil ETL (Extract, Transform and Load) pour l’extraction, la transformation et le chargement des données dans des systèmes hétérogènes. “Avec cette levée de fonds, nous consolider les activités de recherche et développement et développer la commercialisation de la solution.”, précise Bertrand Diard, contacté par Vnunet.fr.

Développée en langage Perl, la solution Talend sera à la fois distribuée en mode open source et sous licence commerciale. Une première version, sans limitation fonctionnelle, sera prochainement disponible en téléchargement gratuit. Des applications complémentaires, facilitant l’intégration des ETL dans des environnements informatiques complexes et leur utilisation par des équipes structurées de développeurs, seront aussi commercialisées, ainsi qu’une offre de service et de support.

Outre son mode de distribution “hybride”, Talend dispose d’une autre particularité: son offre a été conçue pour fonctionner sur une architecture distribuée, dite de grid computing. Il est donc possible de faire fonctionner la solution sur plusieurs serveurs en parallèle, facilitant les traitements de volumes importants de données et la réduction des coûts.

Environnement concurrentiel avec des acteurs hétérogènes

Sur le marché de l’intégration de données, Talend est en lice avec des acteurs comme Informatica, DataMirror, ETI, AB Initio, Pervasive ou encore le français Sunopsis. Ce dernier propose un ETL en Java. L’éditeur entre également en concurrence avec de grands éditeurs de solutions décisionnelles (dont Business Objects et Cognos) ou des éditeurs de bases de données (dont Oracle et IBM), qui ont dernièrement ajouté des fonctionnalités d’ETL à leurs offres. IBM s’est ainsi emparé d’Ascential en mars 2005 (voir édition du 14 mars 2005) avant de reprendre Bowstreet en décembre dernier (voir édition du 21 décembre 2005).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur