Ouverture sans fanfare du .fr

Cloud

En une semaine, l’Afnic a recencé un cumul de 60 000 demandes pour 37 000 noms de domaine acceptés. On peut mieux faire…

Difficile de parler d’emballement de la part des Français vis-à-vis de l’ouverture du .fr. L’Association française pour le nommage Internet en coopération (Afnic), en charge de la gestion du domaine .fr, a effectué un bilan sur la première semaine de lancement. 223 bureaux d’enregistrements ont envoyé plus de 61 000 demandes d’enregistrement concernant 61 499 demandes et 37 000 ont été acceptés. Un bonus qui vient s’ajouter aux 500 000 noms de domaine en .fr déjà existants.

“Quand même un peu déçu des chiffres globaux, pour l’avouer”, considère Gandi, l’un des principaux bureaux d’enregistrement de noms de domaine, sur son blog. “Ce n’est pas comme cela que le .fr aidera la population française à prendre conscience de l’importance des noms de domaines et des services qui en découlent … bon ben, on retrousse les manches et on continue !”. L’Afnic a mis en place un site pédagogique afin d’expliquer les enjeux du .fr sur l’adresse : www.faites-vous-un-nom.fr.

Avec la publication des premiers chiffres, on s’aperçoit finalement que cette nouvelle phase d’ouverture du .fr s’est révélée assez calme. Peu de noms ont fait l’objet d’une réelle concurrence, à part le cas de Hugues.fr (sollicité à cinq reprises).

D’un point de vue technique, l’Afnic affirme n’avoir recensé aucun problème. L’association à but non lucratif avait établi un planning d’ouverture progressif tout au long de la semaine dernière, afin de pouvoir canaliser les demandes en cas d’afflux (voir interview podcast avec l’Afnic).

Litige en .fr pour les particuliers: le Médiateur du Net est là
Le Forum des droits sur l’Internet, en partenariat avec l’AFNIC, prend en main le règlement extra-judiciaire des conflits portant sur les noms de domaine en .fr apportés par les particuliers. Deux types de litiges sont concernés: entre deux particuliers ou entre un particulier et une entreprise. Le service de médiation du Forum, accessible via www.mediateurdunet.fr, est gratuit.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur