OVH construit un data center géant au Québec

Cloud

OVH a commencé la construction de son premier data center “écologique” nord-américain, situé dans la ville de Beauharnois, au Québec. Il abritera pas moins de 360 000 serveurs.

OVH part à la conquête du Canada et annonce le début de la construction de son premier data center nord-américain, situé au Québec, à Beauharnois (comté de Beauharnois-Salaberry, dans la région de Montérégie).

En partie situé dans l’ancienne zone industrielle de Rio Tinto Alcan (industrie en aluminium), fermée en 2009, ce futur datacentre «écologique », comme le qualifie l’hébergeur français, sera composé de plus de 360 000 serveurs.

A titre de comparaison, l’ensemble du parc informatique de OVH en France atteint les 100 000 machines…

Basé sur un modèle de tour creuse, qui permet d’éliminer la climatisation des salles de serveurs au profit de la ventilation, moins énergivore, ce data center québécois affiche un PUE (Power Usage Effectiveness, soit son efficience énergétique) de 1.10, sachant que le PUE « idéal » est de 1.

Pour rappel, le PUE est calculé en divisant le total de l’énergie consommée par le centre de données par le total de l’énergie utilisée par l’équipement informatique (serveur, stockage, réseau, etc.).

Alors que le data center n’est pas encore inauguré, OVH a déjà commencé à recruter du personnel outre-Atlantique, avec à la clé une centaine d’emplois, à pourvoir sur le site de Beauharnois, mais aussi dans les bureaux de Montréal de l’hébergeur français.

OVH compte ainsi recruter des techniciens informatiques, des techniciens électroniques et câblage, des techniciens de réseaux informatiques, des assembleurs, monteurs et contrôleurs de matériel électronique pour le data center.

L’hébergeur, pour ses bureaux montréalais, recherchent des analystes, consultants informatiques, ingénieurs et concepteurs en logiciel.

 

Crédit photo : © shock-Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur