OVH expérimente le VDSL2 à 100 Mbit/s

Cloud
ARCEP VDSL2 France Telecom

Les abonnés OVH résidant dans l’agglomération bordelaise bénéficient, depuis le 10 juin, du VDSL2 à 100 Mbit/s.

Dans le sillage de Free et le même jour qu’Orange, OVH vient de basculer ses abonnés bordelais sur le VDSL2, avec la promesse de débits “28% plus élevés” que chez les autres opérateurs.

L’hébergeur et fournisseur d’accès pour professionnels et particuliers « experts » a effectué la mise à niveau dans la nuit de dimanche à lundi 10 juin.

Ce changement de technologie n’entraîne pas sans surcoût et ne requiert pas de manipulation particulière pour tous les clients éligibles, avertis par mail.

Une vingtaine de nœuds de raccordement (NRA) sont pour l’heure compatibles. La couverture s’étendra à Lille, Paris, Marseille et Lyon le 1er octobre 2013.

Les opérateurs sont actuellement en phase de test, pour tout l’été, en Gironde et en Dordogne, pour vérifier la compatibilité de leurs solutions avec l’infrastructure d’Orange.

Ils doivent par ailleurs s’assurer que le VDSL, acheminé sur paire de cuivre, n’interférera pas avec les lignes ADSL.

Passé ces contrariétés, OVH met en avant l’argument du débit : 100 Mbit/s en réception et 32 Mbit/s en émission, quand ses concurrents annoncent respectivement 90 et 25 Mbit/s.

La société basée à Roubaix a dimensionné son réseau depuis 2010 dans l’optique de supporter les technologies VDSL, déjà testées à plusieurs reprises en amont, courant 2012, comme le souligne Silicon.fr.

Ce bénéfice revendiqué restera à vérifier sur le terrain, si toutefois elle est concrètement mesurable.

En effet, à l’instar de l’ADSL, le VDSL2 perd ses capacités de bande passante avec la distance.

Et au-delà de 1 km à 1,2 km séparant la prise téléphonique du NRA, les débits tombent sous les 30 Mbit/s (en réception) pour rejoindre ceux de l’ADSL2+.

Les avantages du VDSL2 ne concernent donc qu’un nombre limité de lignes téléphonique que le régulateur estime à 6% des 31 millions de paires de cuivre environ à l’échelle nationale.

Sur ce point, OVH pourra difficilement faire mieux que ses concurrents.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Free ?

Crédit photo : Chanclos – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur