OVH : du nouveau dans l’offre de serveurs privés virtuels

CloudEntrepriseVirtualisation
ovh-serveurs-prives-virtuels

Le premier hébergeur européen renouvelle sa gamme de serveurs privés virtuels (VPS) avec davantage d’options et des configurations plus performantes.

OVH remodèle son offre de serveurs privés virtuels (VPS).

Le premier hébergeur européen segmente son approche en deux marques qui associent les avantages des serveurs dédiés à la souplesse de la virtualisation, permettant notamment d’isoler les machines et de les dimensionner à la taille exacte nécessaire pour chaque phase d’un projet.

Présentées comme une alternative aux solutions PaaS (Platform-as-a-Service), les offres VPS Classic et VPS Cloud sont disponibles dans trois data centers : à Roubaix, Strasbourg et Beauharnois (Canada). La géolocalisation du serveur permet d’améliorer la qualité de service en se rapprochant physiquement de client, mais aussi d’améliorer le référencement des sites dans les pages de recherche des pays ciblés.

Basée sur des serveurs paravirtualisés avec de l’OpenVZ (64 bits) fonctionnant sur des infrastructures cloud privées, l’offre VPS Classic remplace la VKS (Virtual Kimsufi). Elle est recommandée pour mettre en place un serveur hébergeant plusieurs projets ou sites, un VPN ou encore une environnement de test pour les développeurs, qui peuvent gérer l’ouverture des ports, l’allocation des ressources, l’installation de greffons… et l’automatisation des tâches usuelles avec l’API RESTful.

La première des quatre formules disponibles inclut, pour 1,99 euro HT par mois, un processeur virtuel monocœur, 1 Go de RAM et 10 Go de stockage en configuration RAID 10 pour la protection des données. On passe à 4,99 euros pour deux cœurs, 2 Go de RAM et 25 Go de stockage ; à 7,99 euros pour trois coeurs, 4 Go de mémoire vive et 50 Go d’espace disque ; à 14,99 euros pour quatre coeurs, 8 Go de RAM et 100 Go de stockage.

Dans tous les cas, la bande passante garantie est de 100 Mb/s jusqu’à 10 To de données transférées par mois (1 Mb/s) au-delà. Une protection anti-DDoS est intégrée au même titre qu’un accès root et deux adresses IP (dont une IPv6).

Parmi les environnements de travail prêts à l’emploi proposés par OVH, on retrouve des distributions nues optimisées en 64 bits (CentOS v6, Debian 6.0 “Squeeze” et 7.0 “Wheezy”, Ubuntu 12.04 Server). Mais aussi des applications Web préinstallées, parmi lesquelles des outils de gestion de contenu (WordPress, Drupal, Joomla) et des solutions e-commerce (Prestashop).

Le catalogue inclut également des environnements de développement (LAMP, Ruby, Python, Node JS) et des panels de référence pour l’hébergement de multiples sites : Parallels Plesk avec une licence pour 10 domaines à 1,99 euro HT par mois ou CPanel avec une licence illimitée à 9,99 euros par mois.

De VPS Classic à VPS Cloud

Basée sur une infrastructure de virtualisation VMware, l’offre VPS Cloud reprend le socle de VPS Classic, avec davantage d’options et de services. Conçue notamment pour accompagner l’évolution d’un site e-commerce ou d’une application e-business, elle garantit un SLA de 99,99% et un délai de rétablissement de moins de 5 minutes en cas de panne hardware.

Sans supplément de prix, on dispose de la licence permettant d’utiliser trois versions Windows Server (2008 Standard Edition, 2008 Web Edition ou 2012 Standard Edition). Outre une option backup FTP à 4,99 HT par mois pour 200 Go de trafic et une fonctionnalité Snapshot proposée au même prix, OVH propose une sauvegarde automatisée sur 14 jours glissants, pour 9,99 euros, toujours hors taxes et au mois. Il est également possible d’ajouter jusqu’à 16 IP géolocalisées en Allemagne, Espagne, France, Pologne ou Royaume-Uni (1 euro HT par mois pour chaque adresse).

Le ticket d’entrée est fixé à 9,99 euros par mois pour deux cœurs virtuels, 2 Go de RAM et 25 Go de stockage. On passe à 15,99 euros pour 4 vCores, 4 Go de mémoire vive et 50 Go d’espace disque. Pour 6 cœurs, 8 Go de RAM et 100 Go de stockage, c’est 29,99 euros. Le dernier palier, à 59,99 euros, associe 8 vCores, 16 Go de RAM et 200 Go d’espace disque.

La migration vers ces nouvelles offres se fera gratuitement, depuis l’espace client, pour les utilisateurs de la gamme 2013.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de l’hébergement Web ?

Crédit photo : everything possible – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur