OVH veut ouvrir son capital mais à quel point ?

CloudEntrepriseLevées de fonds
ovh-ouverture-capital
2 7

Après un essor phénoménal de ses activités, OVH chercherait des relais financiers avec l’arrivée d’actionnaires minoritaires. Voire plus ?

Comment va évoluer le capital d’OVH ? Depuis sa création en 1999, la société, qui fournit des services Internet pour les particuliers et de plus en plus pour les entreprises (hébergement de sites Web, téléphonie, accès Internet, services cloud…), dispose d’un actionnariat familial puisqu’il est réparti entre quatre membres de la famille Klaba : le père Henri, la mère Aline et les deux fils Octave et Miroslaw.

Du quatuor, on connaît davantage Octave Klaba comme le génial manager opérationnel et touche-à-touche des réseaux informatiques et télécoms, qui a poussé le business d’OVH vers le succès.

Désormais, le groupe de services IT de Roubaix affiche un chiffre d’affaires de 254 millions d’euros et s’est étendu en Europe et en Amérique du Nord.

Un CEO a été nommé en février 2015 pour superviser le développement du groupe (Laurent Allard) tandis qu’Octave Klaba se concentre sur ses domaines de prédilection technologiques en tant que CTO.

OVH dispose d’un parc de 17 data centers sur cinq sites selon le site Web corporate. « Mais le groupe projette d’ouvrir pas moins de 12 nouveaux data centers sur 12 sites dans le monde dans les cinq ans à venir » (Allemagne, Royaume-Uni, Pologne, Singapour, Australie, USA et certains pays scandinaves), selon L’Usine Digitale qui avait suivi la session OVH Summit organisé pour les clients près de Paris en septembre 2015.

Il reste à savoir si le groupe compte vraiment ouvrir des data centers en propre (synonyme d’investissements lourds) ou s’il se contentera de louer des ressources en co-location auprès de géants comme Equinix.

Quelle prochaine étape pour le financement d’OVH ?

S’il est entendu que l’actionnariat familial va être dilué,  jusqu’à quel point ? Selon l’édition du jour des Echos, OVH va procéder à une ouverture de son capital en vue d’une prise de participation minoritaire.

La famille Klaba a retenu cinq offres, sous la houlette de BNP Paribas : une offre franco-française via le holding AFM (famille Mulliez, propriétaire d’Auchan) et quatre autres acteurs au profil financier davantage ancrés dans une stratégie internationale : les fonds Warburg Pincus, KKR associé à Towerbrook, la banque d’affaires Goldman Sachs, et la Caisse de Dépôt et Placement du Québec.

Un axe entre la France et l’Amérique du Nord se distingue en raison du déploiement de services OVH via des ressources data centers au Canada et bientôt aux Etats-Unis.

Selon Les Echos, OVH recherche à lever 300 millions d’euros. Ce qui valoriserait le groupe à 1,5 milliard d’euros.

Mais, selon les nos informations, il se murmure également en interne chez OVH que les membres de la famille Klaba (tous ou séparément ?) envisageraient de céder leur participation à l’occasion de ce tour de financement.

Dans ce cas, on s’orienterait davantage vers une prise de participation majoritaire en vue d’un contrôle de la société roubaisienne…

Une logique plausible au regard de la forte concurrence globale dans les services cloud avec des acteurs puissants comme Microsoft, Google ou Amazon Web Services qui nécessitent du cash alors qu’OVH semble arriver au bout de ses limites pour un financement autonome en vue de son expansion.

Quel que soit le schéma final retenu, Octave Klaba devrait privilégier une vision qui permettra d’ancrer OVH à l’Europe.

Fin 2014, OVH avait bouclé un financement de 267 millions d’euros (syndication de crédits auprès d’un pool de banques).

Contacté par ITespresso.fr, le fournisseur de services IT issu de Roubaix n’a pas souhaité s’exprimer sur les éventuels changements capitalistiques. Octave Klaba n’a pas non plus répondu à nos sollicitations par Twitter.

A relire : l’interview Octave Klaba, OVH : « Vendre de la VM, c’est banal » (Silicon.fr, octobre 2015)

(Crédit photo illustration article : OVH RBX-5)

famille-klaba-OVH
La famille Klaba au coeur du pacte historique d’actionnariat d’OVH : Aline, Henri, Octave et Miroslaw (source photo : OVH)

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur