OVH réoriente son offre xDSL à destination des entreprises

EntrepriseRégulationsRéseauxTrès haut débit
OVH offres ADSL SDSL entreprises

Avec la promesse d’un haut niveau de disponibilité et d’un service technique aux aguets, OVH oriente ses offres ADSL et SDSL en direction des entreprises.

En attendant la fibre optique, OVH rationalise ses offres ADSL et SDSL pour les destiner prioritairement aux entreprises, avec la promesse d’un haut niveau de disponibilité et d’un support technique de qualité.

Pour l’hébergeur nordiste (il est basé à Roubaix), l’heure est à l’écrémage dans sa gamme de forfaits ADSL : preuve en est de la disparition des formules no!TV et no!Box, principalement adoubées des particuliers.

OVH déroule désormais le tapis aux accès ADSL Pro et ADSL GTR ready, tous deux compatibles IPv6 et prêts à effectuer la bascule en VDSL2 (120 Mbit/s annoncés), lorsque le régulateur aura donné son feu vert.

Facturée 24,99 euros HT par mois, la première offre vise les PME, avec de l’Internet jusqu’à 28 Mbit/s ainsi que deux lignes téléphoniques et leurs appels inclus vers 40 destinations et les mobiles en France métropolitaine.

S’y adjoignent une ligne fax, 10 adresses électroniques, un outil de création de sites Web et le service de stockage en ligne hubiC, “illimité” en termes d’espace.

A partir de 39,99 euros mensuels (HT), ADSL GTR Ready ajoute une ligne téléphonique, un nom de domaine et 3 comptes Exchange. Cette offre est modulaire, avec la possibilité d’enrichir l’une ou l’autre de ses composantes.

En parallèle, OVH a souscrit à des options complémentaires auprès d’Orange, comme l’explique Silicon.fr.

L’opérateur historique lui octroie une paire de cuivre de secours qui permet d’assurer une haute disponibilité du service, avec en outre un temps d’intervention fixé à 4 heures ouvrées en semaine, pour 10 euros supplémentaires par mois.

Quant au SDSL, son avantage reste d’offrir des débits symétriques dépassant ainsi les 800 Kbit/s traditionnels de l’ADSL en téléversement.

Pour 100, 170 et 250 euros HT par mois, le catalogue référence des formules à 5, 10 et 20 Mbit/s, avec pour ces deux dernières respectivement 2 et 4 paires de cuivre.

Les frais d’installation, selon la durée d’engagement, s’élèvent à 99 ou 299 euros TTC, pour ce SDSL qui ne concerne que les zones dégroupées OVH, soit quelque 180 noeuds de raccordement, à Lille, Paris, Bordeaux, Lyon ou encore Marseille.

OVH simplifie donc ses offres et joue sur les besoins en externalisation des services cloud.

Selon une étude d’IDC de février 2012, 91 % des entreprises envisagent d’utiliser un service de cloud et 69 % s’y intéressent de manière active.

La France arrive en tête des pays européens pour l’adoption du cloud computing. Service que propose également OVH tant en cloud public que privé. La boucle est bouclée.

Il n’en reste pas moins que seules les solutions très haut débit en fibre optique seront à même d’offrir un service optimal grâce aux débits offerts (100 Mbit/s symétrique) et la faible latence des connexions.

L’offre d’OVH répond à un besoin actuel de connectivité et de montée en débit, mais devra évoluer vers l’optique pour répondre aux usages de demain.

Crédit photo : Andrew Donehue  – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur