OVH s’engage dans la fourniture d’accès Internet pour les entreprises

CloudDatacenters

Hébergeur, opérateur et maintenant fournisseur d’accès Internet… OVH veut cibler les entreprises à la recherche de packages de services Internet et télécoms à des tarifs “compétitifs”.

Après avoir investi le marché de la téléphonie sur IP, l’hébergeur OVH veut désormais élaborer un package professionnel incluant… l’accès Internet.

Ce que confirme aujourd’hui son dirigeant Octave Klaba dans un échange avec ITespresso.fr :“ces clients nous demandent de compléter l’offre avec de l’accès à Internet pour différentes raisons (…) simplifier les démarches d’installation d’un nouveau client, simplifier les responsabilités à travers un seul interlocuteur (le guichet unique), avoir plus de valeur ajoutée dans un seul produit à proposer, avoir de la redondance d’accès, puis on nous attend bien sûr sur la performance et le prix.”

Il souhaite cibler en premier lieu le marché des entreprises et se positionnera donc sur des cibles BtoB déjà convoitées par des opérateurs comme Nerim, Magic Online ou encore Celeste.

Cette volonté de devenir FAI professionnel n’est pas nouveau pour OVH. Déjà, en mars 2009, le fournisseur nordiste de services Internet évoquait le sujet.

“Cela fait deux ans qu’on réfléchit sur ce projet pour savoir si OVH doit se positionner en tant qu’un simple revendeur de solutions SDSL existantes à travers des opérateurs existants (via des liens de collecte xDSL) ou s’il doit développer sa propre solution avec sa propre box et savoir quelle valeur ajoutée il pourrait apporter sur un marché qui est déjà très mur”, commente Octave Klaba.

Après la réflexion, la mise en production par OVH

Pour qualifier son offre en terme de technologie (alpha test) et de perception des clients (bêta test), OVH va dégrouper dans les prochaines semaines une vingtaine de NRA dans la métropole lilloise.

“Le but est de valider nos tests en laboratoire à l’échelle d’une métropole” ajoute Octave Klaba. “Si c’est concluant, Ovh proposera des packs innovants avec des offres de téléphonie, de télépresence et de réunions à distance mais aussi des noms de domaines, l’hébergement mutualisé et l’hébergement dédié” , poursuit-il.

Mais avant de se lancer dans un dégroupage progressif de sa région voire du territoire métropolitain, OVH devrait proposer ses services à l’échelle nationale en se basant sur les collectes SDSL fournies par des opérateurs existants.

Cette offre devrait voir le jour peu avant l’été alors que les tests sur l’infrastructure de dégroupage ne devraient pas être validés avant la fin de l’année.

Son concurrent Nerim, qui a récemment racheté l’hébergeur Sivit, avait un projet similaire à OVH qui concernait un dégroupage sur Paris et sa proche banlieue.

Des limites techniques et financières n’ont visiblement pas permis à la société de mener son projet à terme pour l’instant…

(Lire la fin de l’article page suivante)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur