Ozone déploie son réseau communautaire Wi-Fi à Rennes

Mobilité

Ouest France et le Crédit Mutuel de Bretagne soutiennent cette inititiative
Wi-Fi, qui permettra aux Rennais de surfer en haut débit en toute mobilité.

Ozone Rennes vient d’annoncer le lancement de Domiwifi. Il s’agit d’un réseau pervasif qui permettra d’accéder à Internet sans fil en haut débit à partir des lieux publics comme des résidences.

Développé par Ozone, la société de Rafi Haladjian qui déploie le Wi-Fi sur Paris depuis 2003, Domiwifi permettra aux Rennais de surfer avec des débits symétriques compris entre 2 et 4 mégabits à partir d’un ordinateur portable et, par la suite, tout autre terminal mobile communicant (PDA, PSP, téléphone dual mode, cadre photo…) de manière illimitée pour un prix forfaitaire. “La personne – et non plus le lieu ? est ainsi placée au centre de son réseau”, souligne le communiqué.

Dans un premier temps, les équipements Wi-Fi sont installés dans les lieux ” stratégiques”. C’est-à-dire, les endroits ou la diffusion du signal relayé d’antenne en antenne sera optimale. Autrement dit les toits et autres emplacements dégagés plus que des lieux de convivialité comme les cafés et autres sites très fréquentés. L’opérateur invite d’ailleurs les personnes intéressées par la pause d’une antenne sur son toit à le contacter. En cas d’installation, elles bénéficieront de la gratuité d’accès pour le logement concerné.

Des acteurs locaux partenaires

L’opération d’Ozone est montée en partenariat avec le Crédit Mutuel de Bretagne et Ouest France Multimédia. L’établissement bancaire prendra en charge l’exploitation du portail Domiwifi (qui sert d’outil en ligne aux abonnés du réseau pervasif). La filiale multimédia du quotidien régional se chargera du contenu éditorial de proximité.

Quatre antennes ont déjà été implantées, concentrées dans le centre ville. Le forfait mensuel s’élève à 18 euros avec une option “touriste” à 1,5 euro l’heu re. Les clients du Crédit Mutuel de Bretagne sont privilégiés et disposent d’un accès à 12 euros. Les plus jeunes (moins de 26 ans) bénéficient même d’un prix imbattable de 6 euros. Une manière d’encourager la population la plus mobile et la plus consommatrice de nouvelles technologies à participer au développement d’Ozone.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur