P. Bellanger (Skyrock): “La radio numérique hertzienne doit desservir tous les terminaux mobiles”

Mobilité

Le président et fondateur de Skyrock revient sur l’activité de la radio rap en numérique et sur Internet.

L’année 2008 marquera le véritable démarrage de la radio numérique en France. Pour bien démarrer l’année 2008, Vnunet.fr propose une interview d’un professionnel reconnu de la radio mais aussi un pionnier du Net : Pierre Bellanger. Le président et fondateur de Skyrock aborde les prochains développements liés à la radio rap en mode numérique et sur Internet.

Interview réalisée le 21 décembre 2007

Vnunet.fr : Les rumeurs de vente de Skyblog pour reprendre le contrôle total de Skyrock sont-elles fondées? Pouvez-vous éclaircir le flou qui entoure cette “information” ?
Pierre Bellanger : Un article sur ce thème a été publié il y a quelques temps sur le site de Challenges. Je n’ai aucun commentaire à y faire.

Vnunet.fr : Qu’attendez-vous de l’arrivée de la radio numérique ?
Pierre Bellanger : La première urgence demeure une couverture équitable du territoire pour les plus de 120 millions de récepteurs analogiques. C’est en cours. La radio numérique hertzienne, quant à elle, devra trouver sa place au côté de l’Internet sans fil qui se déploiera également dans les prochaines années. L’important est d’abord de desservir les terminaux mobiles : téléphones et baladeurs et demain tous les récepteurs audio qui seront équipés de puces pour capter la radio.

Vnunet.fr : Pour Skyrock.com, quels nouveaux services sont prévus en 2008 ?
Pierre Bellanger : En janvier, Skyrock.com ouvre en italien, portugais, norvégien, danois, finlandais et suédois. Tous nos efforts se concentrent sur l’internationalisation de la plate-forme et sur l’amélioration de notre service avec un planning chargé de nouveaux développements ultrasecrets et confidentiels ;-)

Vnunet.fr : Dans quelle mesure disposez-vous d’une stratégie “Web radio” comme ont pu le faire NRJ ou FG ?
Pierre Bellanger : Dès 1993, nous avions fondé avec MultiRadio le premier service européen de radios numériques payantes par câble et satellite. Pendant dix ans, nous avons créé plus d’une centaine de radios différentes à destination des grands marchés européens. L’activité était rentable. J’ai cédé la société à une filiale de News Corp en 2002 car le développement de l’Internet remettait en cause, à mon sens, le modèle économique des éditeurs indépendants. Nous ne voyons toujours pas aujourd’hui de modèle économique aux programmes audio en flux sur Internet. Cela sera peut-être différent demain.

Vnunet.fr : Le podcast, c’est toujours le surgelé de la radio selon vous ? Comment améliorer ce mode de diffusion dont le succès semble pourtant confirmé…
Pierre Bellanger : Le surgelé est un formidable succès. L’image que j’ai employée ne qualifiait pas un succès ou un échec mais une forme de radio. Il est clair qu’une radio vivante, immédiate en prise sur le moment présent et ses auditeurs comme Skyrock n’a pas de sens en podcast. Il est clair aussi que les émissions intemporelles de France Culture sont une source inouïe de richesses sonores à podcaster.

Vnunet.fr : A ce jour, quels sont les services “Web 2.0” qui vous ont le plus “bluffé” ?
Pierre Bellanger : Dans l’esprit du public, le “Web 2” recouvre deux expériences différentes. D’une part, la faculté pour un service en ligne de simuler une application résidente dans le PC et, d’autre part, l’émergence de site collaboratifs issues de l’intelligence collective de leurs utilisateurs. Pour la première qualification, je trouve que les services de mail en ligne ne cessent de progresser. Pour la seconde qualification, le développement des réseaux sociaux ajoute une vraie nouvelle dimension à nos vies.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur