P. Weppe (Panda Security) : ‘le marché des antivirus est un marché de dupe’

Cloud

Panda Security va commercialiser une carte prépayée de désinfection pour les particuliers. Rencontre avec le DG France de l’éditeur de solutlion de sécurité.

C’est inédit en France : le 1er décembre prochain, Panda Security lancera une carte prépayée de désinfection qui sera disponible en grande distribution. Pour 5 euros, l’utilisateur disposera pendant un an de TotalScan Pro, un service d’analyse antivirale en ligne et de désinfection. Le service sera accessible depuis le site InfecteOuPas.com. Actuellement, si l’analyse du poste client est gratuite, la désinfection est facturée autour de 20 euros pour l’année (13 euros les six mois). En lançant sa carte prépayée, Panda espère élargir sa clientèle en France, que ce soit vers les utilisateurs dépourvus d’antivirus ou ceux déjà équipés.

Car, chez Panda, on est convaincu que les technologies de protection actuelles ne suffisent plus à répondre aux besoins de sécurité. “Je suis effaré de voir à quel point le marché des antivirus est un marché de dupe“, lance Philippe Weppe, directeur général de Panda Security France. Un poste qu’il occupe depuis six mois.

Selon l’éditeur, qui s’appuie sur ses propres statistiques, 58 % des PC qui ont effectué un scan en ligne (à raison de 20 000 par mois environ) étaient infectés en octobre 2007. Dont, toujours dans la vision de Panda, trois quarts de PC protégés par un antivirus. Pire, sur les 5000 entreprises auditées (avec l’outil Malware Radar), 95 % étaient atteintes d’une malveillance. Un résultat à relativiser puisque la solution comptabilise les cookies de surveillance dans les agents infectieux (classés en “risque faible”).

Les antivirus ne fonctionnent pas

Les antivirus ne fonctionnent pas car la technologie ne suit pas“. Environ 3 000 nouveaux agents infectieux apparaissent chaque jour. Depuis l’an 2000, le taux de croissance de malware a progressé de plus de 25 000 %. “Quel éditeur a augmenté ses investissements d’autant?“, s’interroge le dirigeant. “Aujourd’hui, l’antivirus local ne suffit plus à cause de la lourdeur d’exploitation de la base de signatures.” Laquelle enfle à un rythme infernal. “A raison d’un million de signatures nouvelles par trimestre, la base atteindra les 6 millions fin 2008“, prévient Philippe Weppe.

Pour répondre à la problématique, Panda propose la technologie Mega Detection. Intégré à sa nouvelle gamme Panda 2008 (antivirus, antivirus+firewall et la suite complète Internet Security), Mega Detection externalise en ligne la base actuellement composée de 2,6 millions de signatures. Lors d’une analyse complète du système, la solution s’appuie sur cette base externe, mise à jour en temps réel, pour vérifier l’intégrité du poste client. Ce qui suppose de lancer des analyses complètes régulièrement. Philippe Weppe préconise un rythme d’analyse mensuel pour les particuliers et quotidien pour les entreprises. Une “mini” base locale de 500 000 signatures se charge des analyses en temps réel au quotidien.

Mega Detection complète les technologies d’analyse comportementale True Prevent que Panda a mis en oeuvre il y a trois ans et qui vise à détecter les menaces encore inconnues. “Nos technologies de détection comportementale arrivent aujourd’hui à maturité“, assure Philippe Weppe. TruePrevent et Mega Detection constituent ainsi la base des solutions de sécurité des offres grand public et entreprises de Panda.

De nouveaux outils pour détecter l’intégrité des systèmes

D’autre part, l’éditeur annoncera prochainement Panda Security for Internet Transaction, une nouvelle technologie préventive en direction des sites marchands ou institutionnels qui permettra de détecter l’intégrité des systèmes des visiteurs avant de leur autoriser l’accès aux sites.

Panda est convaincu que l’externalisation des solutions de sécurité des entreprises va s’accentuer. “D’ici 3 à 5 ans, chaque entreprise aura son centre de sécurité plus ou moins administré à distance“, affirme Philippe Weppe. “Mon but est de proposer les technologies [pour mettre en oeuvre ces schémas]“. Pour cela, Panda travaille avec les opérateurs télécoms, qui pourront intégrer la technologie de sécurité dans leurs services, et les acteurs de plusieurs secteurs stratégiques (commerce en ligne, banques…).

Aujourd’hui crédité d’une part de marché de 2 % en France sur ce segment de produit, Panda France vise, à terme, 25 % d’un gâteau évalué à 250 millions d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur