P2P : 200 000 utilisateurs américains de BitTorrent sont fichés

JuridiqueMarketingRégulations

Aux Etats-Unis, la lutte contre le téléchargement illégal prend une nouvelle dimension. Pas moins de 200 000 utilisateurs du service BitTorrent sont dans le collimateur des ayants droit.

Les Etats-Unis franchissent un cap en matière de lutte contre les téléchargements illégaux. Plus de 200 000 Américains utilisateurs du service P2P BitTorrent seraient sous le coup de poursuites en justice.

Ceux que l’on surnomme parfois “les téléchargeurs fous” ont du souci à se faire. Ils représentent surtout un gagne-pain non négligeable exploité par les détenteurs de droits.

Pour les majors, il est l’heure de faire le compte des prévenus potentiels. Les poursuites se multiplient, pour un cumul de 201 828 accusations de pratiques illicites via le seul BitTorrent.

Plus anecdotique, les fervents utilisateurs du réseau eD2K sont 1237 à encourir des amendes allant de quelques centaines de dollars à plus de 150 000 dollars, en vertu des lois du pays.

Il ne s’agirait donc que d’un arbre dissimulant une forêt d’internautes loin d’être vierges de tout soupçon.

En attendant, un bon quart des incriminés auraient préféré couper court aux injonctions des ayants droit en clôturant leur cas à l’amiable pour éviter les procédures en justice.

A la clé pour les coupables, une amende revue à la baisse, avoisinant les 2500 dollars. Et un casier judiciaire laissé vierge de toute allégation à leur encontre.

De telles démarches auraient déjà rapporté aux maisons de disques et consorts plus de 250 millions de dollars en revenus de négociation, alors même qu’aucun recours n’a encore atteint le sommet de la pyramide judiciaire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur