P2P : Demonoid revient parmi les siens

Mobilité

Fermé en septembre, l’annuaire de liens BitTorrents s’apprête à renaître. Avec une nouvelle équipe.

A l’heure où se multiplient les initiatives de lutte anti-piratage, non sans remous, la liste des annuaires de liens torrents ayant mis la clef sous la porte continue de s’allonger. Mais nombreux sont les sites qui ressuscitent rapidement. Si TorrentSpy semble avoir définitivement jeté l’éponge en mars, Suprnova, mort en 2004, a par exemple été repris par Pirate Bay en août 2007. Et c’est aujourd’hui Demonoid, interrompu en septembre 2007, qui s’apprête à relever son trident.

Comment ? Avec d’autres administrateurs selon toute vraisemblance. Toujours bien informé, le site TorrentFreak, a temporairement relocalisé Demonoid.com le 14 mars 2008 en Ukraine, et non aux Pays-Bas (pays d’origine du démon). Plus précisément, Demonoid était alors administré par une équipe américaine mais hébergé par le fournisseur d’accès Internet ukrainien Cocall.

Autre administrateur

Dans un message publié hier sur le forum de Demonoid, Deimos, administrateur historique du diablotin, vient par ailleurs de confirmer un retour prochain, tout en indiquant que ce sera sans lui. “C’est avec beaucoup de tristesse (et pas même un petit peu de soulagement) que je vous annonce que je me retire de Demonoid en tant qu’administrateur, et ce dès aujourd’hui”, explique-t-il, précisant qu’il doit se concentrer sur “certaines choses dans la vie réelle”.

Ce n’est pas la fin pour autant. “J’ai passé les rênes à un autre administrateur – un ami proche en qui j’ai une entière confiance et qui a toutes les connaissances nécessaires pour s’occuper du site”, indique Deimo. Ce nouvel administrateur devrait se faire connaître “en temps voulu”, ajoute-t-il.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, le site est toujours fermé. Les adeptes devront faire preuve d’un peu de patience.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur