P2P : TorrentSpy met fin à son “épopée sauvage”

Mobilité

L’annuaire de liens Torrent arrête ses activités. Il dit préférer mourir que de sacrifier les données de ses utilisateurs.

Les annuaires de liens Torrent sont menacés. Demonoid a sombré, the Pirate Bay est aux prises avec la justice au Danemark et en Suède. Et, maintenant, Torrentspy préfère mettre le MP3 sous la porte plutôt que de jouer avec la protection des données personnelles de ses utilisateurs.

Depuis le 24 mars 2008, Torrentspy, considéré comme l’un des principaux annuaires de liens Torrent sur le Web, n’est plus. En lieu et place de cet annuaire, les “amis de TorrentSpy” ont désormais droit à un petit message. D’adieu ? Oui, si l’on en croit les premières lignes de ce message où les administrateurs expliquent qu’ils ont “décidé de leur plein gré, et pas sous le coup d’une quelconque décision de justice, de mettre fin au moteur de recherche Torrentspy.com” de façon “permanente”. Pourquoi ? “Aux Etats-Unis, le contexte juridique en ce qui concerne les droits d’auteurs, la protection des requêtes des utilisateurs et les liens vers des fichiers Torrent dans les listes de résultats est tout simplement bien trop hostile. [L’équipe a ] passé ces deux dernières années, et dépensé des milliers de dollars, pour défendre ses propres droits et ceux de ses utilisateurs”, expliquent-ils.

Avant d’ajouter que, dans la dernière bataille juridique, la justice avait requis des actions de TorrentSpy qui sont en contradiction avec sa politique de protection de la vie privée et les règles en vigueur au niveau international. Autant de raisons qui justifient, toujours selon TorrentSpy, “une fermeture permanente”. Reste maintenant à voir si une autre équipe va reprendre le nom de domaine et le flambeau, comme ce fut précédemment le cas pour Suprnova.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur