Pacte Défense Cyber : la France organise sa chaîne cyber-défense

CyberDéfenseRégulationsSécurité
pacte-cyber-defense

En six axes et 50 mesures, le ministère de la Défense met sur pied un dispositif cyber-défense représentant un effort d’un milliard d’euros sur 5 ans.

En fin de semaine dernière, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a présenté le Pacte Défense Cyber lors d’une visite à l’Ecole des transmissions et d’un site du groupe Orange à Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine).  Rappelons que la cyber-défense a été élevée au rang de priorité dans le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale de 2013 et dans la loi de Programmation militaire 2014-2019.

Outre le ministère de la Défense, ce Pacte Défense Cyber implique les collectivités locales, grands groupes, PME/PMI, opérateurs de formation… Elaboré sur le modèle du Pacte Défense PME, il comporte six axes et cinquante mesures :
– durcir le niveau de sécurité des systèmes d’information et les moyens de défense et d’intervention du ministère et de ses grands partenaires de confiance;
– préparer l’avenir en intensifiant l’effort de recherche tant technique et académique qu’opérationnel, tout en soutenant la base industrielle;
– renforcer les ressources humaines dédiées à la cyber-défense et construire les parcours professionnels associés;
– développer le Pôle d’excellence en cyber-défense en Bretagne au profit du ministère de la défense et de la communauté nationale de cyber-défense;
– cultiver un réseau de partenaires étrangers, tant en Europe qu’au sein de l’Alliance Atlantique et dans les zones d’intérêt stratégique;
– favoriser l’émergence d’une communauté nationale défense de cyber-défense en s’appuyant sur un cercle de partenaires et les réseaux de la réserve.

Ce dispositif représente un effort d’un milliard d’euros sur la durée de la loi de Programmation militaire.

“Ce pacte ‘Défense cyber 2016’, c’est aussi une main tendue vers toute la communauté nationale de cyber-défense. Si nous voulons que la France reste dans le cercle des nations qui comptent dans le cyberespace, le ministère de la Défense doit en effet mettre son excellence et ses capacités au service de la posture nationale de cyber-sécurité”, a déclaré Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, dans son allocution. “Il doit le faire en bonne intelligence avec l’ANSSI et les autres ministères régaliens, et en premier lieu avec le ministère de l’intérieur, qui a la charge de la lutte contre la cybercriminalité et se trouve particulièrement impliqué dans la gestion des crises sur le territoire national.”

Pacte Cyber Défense : renforcer l’organisation de la cyber-défense en France

Les moyens alloués à la cyber-défense seront multipliés par trois, assure Jean-Yves Le Drian. Les effectifs augmenteront aussi, avec la création de 550 postes dont 200 postes d’ingénieur à la DGA, entre 2014 et 2019. Il en sera de même pour les budgets consacrés aux programmes d’études menés par la DGA, en coopération avec l’État-major des armées et l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI), peut-on lire sur la synthèse disponible sur le site Internet du ministère de la Défense.

Un pôle d’excellence, chargé de répondre aux besoins du ministère et d’autres institutions en matière de formations, compétences et expertises, sera développé en Bretagne.

“Cela passe, concrètement, par le développement et l’utilisation de moyens permettant de maintenir notre autonomie, par exemple des équipements et des logiciels souverains”, estime Jean-Yves Le Drian. “Nous allons ensuite améliorer notre organisation interne, en renforçant  la chaîne opérationnelle de cyber-défense autour du CALID [Centre d’analyse de lutte informatique défensive, ndlr]…Le développement d’un renseignement d’intérêt cyber, en lien avec tous les acteurs du renseignement du ministère, relève également de cet axe. Il contribue en effet à renforcer notre posture de cyber-défense.”

Quiz : Connaissez-vous la réalité augmentée ?

(Credit photo : Exercice Serpentex 2013 -Au cœur de l’Excon, la cellule de contrôle et d’animation de l’exercice – ©R. Connan/DICOD)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur