Palm bascule vers Linux

Cloud

Le fabricant de smartphones et de PDA développe un système d’exploitation
basé sur le noyau Linux, qui remplacera Palm OS avant la fin de l’année.

Palm s’apprête à commercialiser dans le courant de l’année une version Linux spécialement conçue pour ses smartphones Treo, a annoncé son PDG Ed Colligan à l’occasion d’une conférence avec des analystes financiers à New York.

Aucun nom n’a été défini pour l’heure pour ce logiciel que l’on désigne simplement comme un système d’exploitation Palm basé sur un noyau Linux. Il a vocation à remplacer l’actuel système d’exploitation Palm OS 5, plus connu sous son nom de code Garnet.

La plate-forme Linux est en développement depuis “de nombreuses années” , a ajouté Ed Colligan. “Nous pensons qu’il est essentiel de posséder notre propre plate-forme ainsi que certaines de nos technologies-clés. Nous avons désormais un logiciel système que nous dévoilerons avant la fin de l’année qui nous permettra de faire avancer les systèmes d’exploitation Palm et de les moderniser.”

Le système d’exploitation Linux prendra en charge les applications Palm OS existantes tout en permettant au fabricant d’améliorer ses logiciels système. Par exemple, la nouvelle plate-forme prendra en charge la communication voix et le trafic de données en simultané, permettra de basculer plus rapidement d’une application à une autre et proposera un support pour les applications en ligne.

Jusqu’à ce jour, Palm s’était montré pour le moins discret sur ses intentions concernant ses terminaux basés sur Palm OS. Si le fabricant n’a jamais caché son engagement à la plate-forme Palm OS, les rumeurs autour d’une nouvelle plate-forme ont commencé à affluer en 2005 lors du lancement d’un Treo basé sur Windows.

Le logiciel Palm OS a été créé en 1996 sous forme de plate-forme ouverte cédée sous licence aux fabricants tiers. Mais ce plan de licence n’a su attirer qu’une poignée de clients. Après une première phase passablement réussie, le logiciel n’est pas parvenu à tenir tête à Windows, qui en 2004 s’est imposé comme le plus grand système d’exploitation sur mobile au monde.

L’éditeur de logiciels a finalement fait l’objet d’une spin-off. L’activité développement OS (PalmSource) a été par la suite rachetée par la société japonaise Access, qui travaille actuellement au développement de ses propres systèmes d’exploitation pour smartphones basés sur Linux.

Les téléphones Linux sont aujourd’hui disponibles depuis plusieurs années, bien que le logiciel ait été globalement limité à des téléphones bas de gamme réservés au marché asiatique.
En décembre dernier, Palm a acheté une licence perpétuelle sur le système d’exploitation Garnet.

Ed Colligan a précisé que la société ne cèderait pas sous licence son nouveau système d’exploitation Linux. La société poursuivra le développement de ses smartphones Windows pour le marché des entreprises.

Le porte-parole de Palm s’est refusé à tout autre commentaire sur ce sujet.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 10 avril 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur