Palm ouvre son App Catalog pour les Pre aux applications payantes

MobilitéSmartphones
0 0

Palm a décidé que son App Store dédié à son nouveau smartphone Pre, l’App Catalog, s’ouvrira aux développeurs qui pourront désormais y proposer des applications payantes.

Palm a annoncé qu’il se préparait à ouvrir, en septembre prochain, sa boutique de téléchargement d’applications pour ses mobiles, l’App Catalog, aux applications payantes, en version bêta. Destiné pour le moment à son smartphone Pre, lancé en grandes pompes aux Etats-Unis au début de l’été, et à son nouveau système d’exploitation mobile WebOS, cette plate-forme en ligne compte sérieusement concurrencer l’AppStore d’Apple dédié aux iPhone et aux iPod Touch, et dans une moindre mesure, faire un peu d’ombre à RIM et à son BlackBerry App World.

Palm va ainsi faire appel à la créativité des développeurs pour constituer l’index de son catalogue d’applications en ligne. Comme l’AppStore, l’Ovi Store de Nokia ou le futur Windows Marketplace de Microsoft, 70% du prix de vente de l’application payante sera reversé au développeurs, et les 30% restants reviendront à Palm.

Palm, tout comme ses concurrents, aurait tort de ce privé d’un marché – les contenus pour mobiles – en pleine expansion et source d’importants revenus. L’AppStore en est le reflet triomphant : à la mi-juillet, plus de 1,5 milliard d’applications avait été téléchargées sur des depuis le kiosque en ligne de la marque à la Pomme. Selon le cabinet Research Analytics, ce marché des contenus mobiles devrait progresser de 15% cette année, pour atteindre les 62 milliards de dollars.

Toutefois, après un démarrage en fanfare, le Palm Pre donne déjà des signes d’essoufflement. Dans les trois premiers jours suivant sa sortie, Palm aurait écoulé entre 50 000 et 100 00 Pre. Mais au mois de juillet, seulement 100 000 modèles auraient trouvé preneur, contre 200 000 en juin, selon les analystes du cabinet Morgan Joseph.

Pour que le Palm Pre réussisse sa transformation, les experts estiment que le constructeur doit, sans tarder, faire sortir le Pre des Etats-Unis pour le commercialiser dans d’autres pays. Pour le moment, seules l’Allemagne, la Grande-Bretagne et l’Irlande ont une chance de voir arriver ce smartphone dans leur pays d’ici la fin de l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur