PalmSource abandonne la plate-forme Apple

Mobilité

En annonçant Cobalt, la prochaine version de son système pour PDA, PalmSource a indiqué qu’il ne fournirait plus de synchronisation avec le Mac. Un handicap pour le système d’Apple ?

Les ex-employés d’Apple qui ont migré chez Palm et Be sont-ils en train de régler leurs comptes avec leur ex-employeur ? La question a été lancée ouvertement par quelques utilisateurs ombrageux du Mac. Le problème tient en un mot : Cobalt. Le prochain système d’exploitation de PalmSource, la société chargée de développer l’OS de l’assistant vedette du marché, ne sera pas compatible avec Mac OS. Cobalt fait la synthèse entre l’excellent travail des équipes de mise au point de BeOS et les développeurs maison de chez Palm. Le système doit apporter le traitement multitâche, la protection de la mémoire, le support de plus de mémoire, d’écrans plus grands et de multiples connexions simultanées, ainsi que l’accès à ?Net, l’architecture de Microsoft. Ce système d’exploitation devrait faire évoluer radicalement les fonctionnalités intégrées aux assistants personnels et aux smartphones et sans doute coloniser d’autres types d’appareils nomades encore à venir. Ces périphériques de poche risquent fort également de venir concurrencer les ordinateurs portables, tout autant que les terminaux mobiles de la téléphonie sans fil. Du coup, les réactions n’ont pas manqué dans les rangs des utilisateurs de Mac. Mais si l’abandon de la plate-forme d’Apple par PalmSource est perçu comme un revers, il signifie également que les futurs assistants personnels tournant sous Cobalt n’auront plus d’avantage implicite face aux PocketPC.

Des solutions alternatives

Pour justifier cette décision, les responsables de Palm pointent du doigt l’atmosphère de secret tournant autour des développements de Mac OS X. Reste que cette décision n’entraînera sans doute pas de guerre de tranchées : les solutions de développeurs tiers existent, comme The Missing Sync de l’éditeur Mark/Space. Et il faudra compter sur Apple pour rendre compatible iSync avec ce nouveau système quand il sera commercialisé. Ajoutez à cela que Cobalt mettra un certain temps avant de supplanter l’actuelle version de Palm OS et le tableau n’apparaît pas aussi dramatique que certains aficionados veulent bien le dépeindre.

L’annonce de l’absence de support de Mac OS X a fait renaître la rumeur du prochain lancement d’un assistant personnel signé Apple. C’est en tout cas ce que veut croire John Manzione du site MacNet2.com. Un bruit de couloirs accueilli plutôt fraîchement après les multiples dénégations des dirigeants d’Apple sur ce sujet (voir édition du 23 novembre 2001). La tendance du marché est de toute façon à la symbiose entre PDA et téléphone, ce qui fait dire à de nombreux contributeurs du forum d’Appleinsider.com que la meilleure réaction d’Apple serait d’opérer la fusion entre tous les périphériques de son hub numérique (voir édition du 2 juin 2003). Une opération que la firme est capable de réaliser d’un point de vue technologique, mais y aura-t-il réellement un marché ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur