PalmSource mise sur les téléphones mobiles sous Linux

Cloud

L’éditeur de Palm OS recentre ses efforts sur le développement d’une version Linux de son logiciel destinée aux téléphones mobiles.

L’éditeur PalmSource a décidé de concentrer tous ses efforts sur le développement de versions Linux de son logiciel Palm OS pour téléphones mobiles. “Nous reportons à plus tard tous les développements de produits qui n’y sont pas directement rattachés”, a ainsi déclaré Patrick McVeigh, directeur général par intérim de PalmSource, lors d’une téléconférence sur les résultats financiers du dernier trimestre.

Deux versions de Palm OS

Une version du logiciel pour téléphones d’entrée et de milieu de gamme est prévue pour l’été 2006, tandis que la version destinée aux smartphones, les téléphones-PDA, devrait être disponible au second semestre de l’année prochaine. En plus du système d’exploitation Linux, Patrick McVeigh a indiqué que PalmSource continuerait de développer des logiciels propriétaires dans les secteurs présentant des opportunités.

PalmSource développe le logiciel Palm OS pour les appareils mobiles comme le smartphone Treo ou l’assistant personnel Tungsten, tous deux fabriqués par PalmOne. Si le logiciel était initialement destiné aux ordinateurs de poche, son éditeur a depuis décidé de se concentrer entièrement au marché des téléphones mobiles.

Un accord signé avec un fabricant

PalmSource a racheté l’année dernière China Mobilesoft, une société qui développe un logiciel pour téléphones mobiles incluant Linux. Palmsource a tenté de commercialiser les licences de son logiciel, mais McVeigh a révélé lors de la conférence téléphonique que sa société avait récemment signé un accord avec “un fabricant d’appareils” dont il révélerait prochainement le nom.

Le chiffre d’affaires de Palmsource lors du dernier trimestre a été dopé par la vente à PalmOne, pour un montant de 26,7 millions de dollars, des droits sur la marque Palm. L’éditeur a ainsi affiché un bénéfice net de 18,3 millions pour le trimestre clos le 31 mai. En tenant compte de la vente des droits et des coûts de restructuration, PalmSource a au final perdu 700 000 dollars. Dans le cadre de sa restructuration, la société réduira ses effectifs de 16 % aux Etats-Unis, en supprimant notamment des postes de responsables.

(Article traduit de VNUnet.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur