PalmSource racheté par son rival Access

Cloud

En difficulté, l’éditeur du système d’exploitation Palm OS passe entre les mains de son homologue japonais, qui souhaite avoir plus de poids face à Microsoft.

La société japonaise Access, qui édite des logiciels pour les terminaux mobiles, rachète son homologue américain PalmSource pour plus de 324 millions de dollars.

Elle met ainsi la main sur le système d’exploitation Palm OS, destiné aux assistants personnels et aux téléphones mobiles. Un système aujourd’hui installé sur plus de 39 millions d’appareils dans le monde et utilisé par plus de 45 constructeurs, disposant d’une licence, parmi lesquels Sony, Samsung et …PalmOne.

Access va également profiter de l’expertise Linux en environnement mobile acquise par PalmSource, entre autre suite à l’acquisition de la société chinoise MobileSoft (voir édition du 1er juillet 2005). La société américaine est, par ailleurs, soutenue par une communauté de 400 000 informaticiens bénévoles, spécialisés dans les applications mobiles, qui contribuent au développement de ses solutions.

Un marché fortement concurrentiel

Au final, le japonais consolide son offre, composée à l’origine du logiciel NetFront qui permet de naviguer sur le Net depuis un terminal mobile et offre des services annexes. Il espère ainsi renforcer sa position sur le marché des logiciels mobiles, notamment investi par le poids lourd Microsoft. L’accroissement de la concurrence sur ce marché a poussé PalmSource, en juin dernier, à réduire ses effectifs de 16%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur