Panasonic présente le premier téléphone bi-mode

Mobilité

Le Consumer Electronics Show de cette année aura vu l’apparition du premier téléphone bi-mode : Internet et traditionnel.

Plus fort que l’Aplio. Panasonic et Net2Phone ont annoncé ensemble le premier téléphone bi-mode (traditionnel et Internet) du marché. En effet, on se souvient que l’Aplio, du nom de la société française émanation de Kortex, commercialise un boîtier à connecter à son téléphone traditionnel qui permet de passer des coups de fil par Internet (voir édition du 5 mars 1999). Très efficace pour faire baisser sa facture téléphonique, le système oblige tout de même le correspondant à disposer du même boîtier.

En revanche, le One Touch est tout intégré et, surtout, utilise le réseau de voix sur IP développé par Net2Phone, spécialiste du genre. Dont le principal avantage est de pouvoir utiliser le réseau Internet pour appeler des téléphones classiques. Le principe repose dans la mise en place de “portes de sortie” vers le réseau téléphonique classique, disséminées partout dans le monde. L’appel transite sous forme numérique par Internet jusqu’à la porte la plus rapprochée du téléphone du destinataire. Le serveur de Net2Phone se chargeant ensuite de le reconvertir en signal analogique. La configuration de l’appareil promet d’être des plus simples. Selon le constructeur, l’utilisateur n’aura qu’à s’inscrire à l’aide d’un serveur vocal pour mettre en route le système. Il n’aura donc même pas besoin de se préoccuper de s’abonner auprès d’un fournisseur d’accès à Internet.

Le service Net2Phone existe déjà depuis plusieurs années et est disponible à tout utilisateur de PC ou de Mac par l’intermédiaire d’un logiciel à télécharger. L’intérêt principal de cette solution est bien sûr son prix. Par exemple, un appel de la France vers les Etats-Unis est facturé par France Telecom plus de 1,5 Franc la minute en heure pleine. En passant, par Net2Phone, ce prix est ramené à 0,6 ou 0,8 franc la minute. Les différences de tarification variant selon le pays appelé.

Reste le problème de la qualité sonore. Le réseau Internet n’ayant pas été conçu pour les transports de données en temps réel, il arrive que les conversations vocales réalisées par son biais soient désagréablement coupées ou offre une qualité d’écoute tellement dégradée que cela devient inaudible. Il n’empêche. La simplicité de fonctionnement du prochain téléphone de Panasonic permettra de profiter facilement des prix réduits des appels via Internet et de repasser, à l’aide d’un simple interrupteur, vers un appel traditionnel si la qualité s’avère trop mauvaise.

La disponibilité et le prix de ce téléphone d’un nouveau genre n’ont pas encore été annoncés.

Pour en savoir plus :

* Panasonic

* Net2Phone


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur