Panda Security rafraîchit ses solutions de sécurité grand public

Cloud

Panda Security s’appuie sur son concept d’Intelligence Collective pour rendre ses solutions de sécurité 2010 plus réactives et plus fluides, avec l’ajout d’un antivirus gratuit “in the cloud”.

Panda Security lève le voile sur sa gamme 2010 de solutions de sécurité IT destinées au grand public. Cette nouvelle offre se présente sous quatre versions, dont une a été, pour la première fois, spécialement conçue pour les netbooks. Disponible sous la forme d’une clé USB ou en téléchargement, “Antivirus for Netbooks” de Panda Security  intègre une protection antimalware, antispyware, antiphishing, antirootkits, un firewall et des technologies de prévention du vol d’identité, pour 39,90 euros par an.

Globalement, la gamme de solutions de sécurité de l’éditeur, qui compte environ 2,1 millions de clients dans le monde, dont 140 000 entreprises, capitalise sur “une amélioration significative des performances”, précise Franck Mazeau, le directeur France de Panda Security, à ITespresso.fr. “Nous nous sommes concentrés sur l’optimisation de la rapidité d’exécution, l’amélioration de l’ergonomie et de la consommation”, ajoute-t-il.

Ainsi, les offres 2010 d'”Antivirus Pro”, d'”Internet Security” et de “Global Protection” (la suite la plus complète) offrent des performances 80% supérieures à celles des versions précédentes, une navigation améliorée de 60% et un temps de téléchargement réduit de 40%.

Contrer le plus rapidement possible les nouvelles menaces grâce au Web

Cette amélioration générale des performances est aussi due au concept d’Intelligence Collective Antimalware propre à Panda Security, qui fonctionne comme une base de données en ligne et en temps réel qui stocke la plupart des fichiers de signatures. En 2008, le centre de recherches de l’éditeur, Panda Lab, a recensé les attaques de pas moins de 15 millions de malwares. A la fin du premier semestre de cette année, Panda Security estime que ce chiffre atteint déjà les 24 millions. “Nous pensons que la barre des 30 millions sera facilement franchi d’ici la fin de l’année”, précise Franck Mazeau.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur