Panel On The Web offre 8 heures chez Oreka

Cloud

A travers un partenariat passé avec Oreka, la start-up Panel On The Web offre 8 heures de connexion entièrement gratuites à Internet. Soit deux heures de plus que l’offre initiale d’Oreka. Deux heures qui serviront essentiellement à remplir des questionnaires en ligne.

Panel On The Web, société d’études de marché en ligne et réseau, et Oreka, fournisseur d’accès à l’Internet intégralement gratuit, ont conclu un partenariat à l’issue duquel les internautes bénéficient de 8 heures de connexion mensuelles gratuites chez le FAI, soient deux heures de plus que l’offre habituelle (voir édition du 27 décembre 2000). Les intéressés doivent s’inscrire auprès de Panel On The Web et s’engager (pour cinq ans !) à remplir des questionnaires en ligne. Jusqu’à présent, les panélistes étaient rémunérés en équivalence chèques-cadeaux ou en points indexés sur la valeur de la start-up créée en janvier 2000. Une rémunération complétée, aujourd’hui, par 8 heures d’accès Internet gratuites avec Oreka. Si les deux parties se gardent bien de préciser la durée de l’opération ou le nombre de bénéficiaires, Panel On The Web s’engage cependant à offrir ces 8 heures de connexion gratuites pendant cinq ans à la signature du contrat.

2 heures supplémentaires… pour remplir les questionnaires“Cette offre nous permet de booster le service et de recruter de nouveaux panelistes”, explique Philippe Jourdan, PDG de Panel On The Web, “c’est une façon de récompenser nos panélistes sur le temps passé en ligne”. En effet, à raison de 2 à 4 questionnaires par semaine qui nécessiteront une moyenne de 20 minutes (entre 10 et 40, précise le site à l’inscription), les deux heures supplémentaires ne seront pas de trop. Cette offre s’adresse donc plus aux nouveaux venus ou aux panélistes déjà inscrits qu’aux usagers d’Oreka qui, sauf pour ceux que cela amuse de remplir des questionnaires de consommation, n’ont pas grand-chose à y gagner. D’ailleurs, l’offre de Panel On The Web n’apparaît pas sur la page d’accueil du provider. Ensuite, il n’est pas sûr que les usagers puissent directement bénéficier de cette offre puisque les conditions générales d’utilisation limitent à un compte d’accès par foyer. Or, il faut d’abord s’inscrire chez Panel On The Web avant de s’identifier chez Oreka… comme nouvel utilisateur, donc. Enfin, Oreka n’attend pas plus de 1 000 nouveaux venus de ce partenariat. Une misère par rapport aux 700 000 abonnés actuels. En revanche, Oreka y trouve son compte à travers la rémunération que verse Panel On The Web concernant ces heures gratuites.

Pour en savoir plus :

* Le site de Panel On The Web

* Le site d’Oreka


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur