PAO : Quark promet de s’améliorer

Cloud

Quark, un des spécialistes des flux de contenus destinés à la PAO, réagit enfin face à la concurrence d’InDesign d’Adobe.

L’information a fait du bruit dans le petit monde de la PAO : la BBC abandonne Quark Xpress (voir édition du 11 juin 2003) et réalisera dès cet automne l’ensemble de ses publications sur InDesign, l’application du rival Adobe. Les raisons de cette migration sont multiples, selon le responsable des systèmes de publication de l’éditeur, interrogé par CBR Online : d’une part, le logiciel d’Adobe permet de travailler plus efficacement, l’intégration entre InDesign, Photoshop et Illustrator évitant le passage d’un environnement à l’autre. D’autre part, au moment de l’évaluation d’InDesign par la BBC, Quark n’était pas encore compatible avec Mac OS X (voir édition du 20 janvier 2003).

Cette migration de la BBC n’est pas représentative d’une tendance générale : Adobe a encore beaucoup de chemin à parcourir avant de prétendre fournir une solution aussi intégrée et aussi spécialisée dans le domaine de la PAO. La clientèle captive de Quark ne passera pas à InDesign du jour au lendemain, compte tenu de la lourdeur des processus en vigueur dans les entreprises de presse, qui constituent une bonne part de sa clientèle. Mais la perte par Quark de ce client est symbolique : s’il a bien gagné la bataille de la PAO, il doit désormais s’engager dans celle pour la gestion de contenus et la maîtrise des flux collaboratifs. Et effacer son image d’empêcheur de passer à Mac OS X (voir édition du 13 décembre 2002).

Opération séduction“Nous avons conscience que nous devons nous remettre en cause. Et vous verrez que nous nous allons nous améliorer”, a indiqué à VNUnet.fr Susan Friedman, la directrice du marketing qui avait fait le déplacement de l’Apple Expo au début du mois de septembre. “Nous avons désormais à notre tête un nouveau P-DG, Kamar Aulakh, et nous ouvrons des bureaux à Londres et Paris pour nous rapprocher de nos clients. Nous avons supprimé le dongle qui verrouillait nos produits et nous nous tournons résolument vers nos clients pour mieux écouter leurs requêtes. De plus, il est désormais possible d’activer l’utilisation de QuarkXPress sur deux machines. Nous mettons également sur le marché QPS pour la version Mac OS X de QuarkXpress 6 et nous venons de certifier QuarkDispatch Server pour Xserve G5. Surtout, nous lançons des promotions en direction du monde de l’éducation, nous avons modifié notre barème de tarifs en leur faveur. Enfin, nous avons demandé à nos clients de nous aider à améliorer notre magasin en ligne et nous avons relancé les forums depuis le mois de mai.”

Cette opération de séduction intervient-elle trop tard ? Sans doute pas pour ce qui est des parts de marché : l’entreprise privée américaine domine toujours, et de loin. Et sur les deux nouveaux domaines clés de la PAO, la gestion de contenus et de flux collaboratifs, la firme dispose des arguments pour convaincre. Reste l’intégration transversale des applicatifs : là où Adobe met en ligne InDesign, PageMaker (voir édition du 26 janvier 2004), Photoshop, Illustrator, Acrobat, GoLive, InCopy (voir la fiche produit), Extreme et Job Definition Format (JDF), Quark promet des améliorations dans le prochain QuarkXPress 6.5. Et de nouvelles fonctions intégrées pour le courant de l’année. Autant dire que d’autres migrations comme celle de la BBC sont susceptibles d’intervenir à l’avenir.

Une concurrence renforcée

Du coup, une tendance se confirme : alors que la valeur du marché de la PAO est destinée à augmenter, la concurrence entre Quark et Adobe continuera de se renforcer. Au grand bénéfice de la clientèle qui se tournera vers la solution la plus adaptée à ses besoins. Et si le domaine de la presse, traditionnellement tenu par Quark, ne se modifiera que modérément, Adobe donnera certainement du fil à retordre à son concurrent sur les nouveaux débouchés, les petites publications et dans le domaine du design.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur