Paquet télécom : Bruxelles planifie une deuxième couche de réglementation

Mobilité

Viviane Reding a exposé son projet visant à créer un deuxième niveau de contrôle afin de renforcer la réglementation du secteur de télécommunications.

L’Union européenne accuse les organismes de régulation des télécommunications d’être trop proches des industries qu’ils sont censés surveiller. “On ne compte plus les organismes de régulation nationaux qui obéissent aux industriels et aux gouvernements”, a déclaré la commissaire européenne Viviane Reding.

Selon la commissaire, un “autre regard” est nécessaire pour faire en sorte que les mêmes normes soient bien appliquées à travers toute l’Europe. Le projet, qui a déjà reçu le soutien de Strasbourg, consisterait à créer un deuxième niveau de réglementation afin de contrôler les décisions d’Ofcom et des autres organismes européens chargés de réglementer le secteur des télécommunications.

D’autres mesures proposées par l’European Telecom Market Authority garantiront une commercialisation plus claire des services haut débit, un changement plus rapide des numéros de téléphones mobiles et fixes ainsi qu’un système facilitant les appels à des numéros verts partout en Europe.

Viviane Reding a également la ferme intention de développer la technologie WiFi à travers tous les territoires du continent. “L’accès au haut débit sans fil pour tous nos citoyens est l’une de mes plus grandes priorités”, a-t-elle déclaré. La commissaire européenne a entrepris une grande tournée afin de convaincre les états-membres de l’UE de soutenir son projet.

Adaptation de l’article EU plans two-tier telecoms regulator de Vnunet.com en date du 15 novembre 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur