Paris-Capitale du Libre: six projets open source récompensés

Cloud

Des administrations et des projets communautaires se vont vus attribuer des Lutèce d’Or pour leur engagement.

Pour boucler la première édition de la journée Paris-Capitale du Libre, organisée conjointement par l’ASS2L et la Mairie de Paris (voir édition du 27 juin 2006),

plusieurs trophées baptisés “Lutèce d’Or” ont récompensé les meilleurs projets libres, parmi toute une liste de projets nominés.

Trois projets communautaires ont tout dabord été remerciés. Le premier Lutèce a été remis à Sesamath par la Free Software Foundation (FSF), au titre de la “meilleure action communautaire”. Ce projet est lié aux contenus. Il réunit des enseignants professionnels qui diffusent gratuitement des ressources pédagogiques sur le Web. L’Institut national de recherche en informatique (INRIA) a ensuite remis un trophée à la Fondation Mozilla pour “le meilleur projet de développement libre”. XWiki, une solution wiki professionnelle pour le partage des connaissances, a ensuite été récompensée en tant que “meilleur projet libre réalisé pour une PME”.

Du côté des administrations, la Direction générale des impôts (DGI) s’est vue gratifiée du grand prix du jury pour ses projets open source, suivie de la Gendarmerie nationale pour sa stratégie en la matière, avec le déploiement interne d’OpenOffice, de Firefox et de Thunderbird, entre autres. Le Conseil général de Bourgogne a par ailleurs reçu le Lutèce du “meilleur projet libre réalisé pour une collectivité locale” avec son projet e-Bourgogne, une solution d’administration électronique émanant du programme gouvernemental Adele (voir édition du 25 mars 2005). La Compatibilité publique (CGCP) a quant à elle reçu le prix du “meilleur projet libre réalisé pour une administration” pour son projet d’authentification LemonLDAP. Enfin, le Code Aster de la branche recherche et développement d’EDF a été élu “meilleur projet libre réalisé pour un grand groupe”. Il s’agit d’une bibliothèque destinée au calcul scientifique.

Nouveau pavé dans la mare de la DADVSI

Non contents d’avoir fait sortir l’AFDEL (Association Française des Editeurs de Logiciels) de ses gonds (voir édition du 27 juin 2006), les organisateurs ont également décerné un prix spécial du jury au site militant EUCD.info, une initiative émanant de la branche française de FSF. Un hommage à ses efforts de promotion du logiciel libre et au combat qu’il mène contre le projet de loi DADVSI (Droit d’auteur et droits voisins dans la Société de l’Information).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur