Paris plébiscite le Wi-Fi selon RSA

Cloud

Le nombre de hotspots dans la capitale a progressé de 543 %. Avec un effort fourni sur la sécurisation des points d’accès Internet sans fil.

Selon une étude menée par RSA, la branche sécurité d’EMC, les points de connexion Internet sans fil sont en plein boom dans la capitale française. Cette année, Paris a enregistré une augmentation de 543 % de ces hotspots, publics ou professionnels, soit un total de 4481 points d’accès, contre seulement 825 en 2007.

Néanmoins, dans le classement par métropole,  Londres et New York  caracolent en tête. La capitale anglaise a vu le nombre de ses hotspots progresser de 72%, mais en termes de volumes, elle reste sur la plus haute marche du podium, avec un total de 12 276 points d’accès Wi-Fi. Quant à New York, le nombre de ses hotspots a connu une croissance de l’ordre de 45 % en 2008.

La Grosse Pomme décroche d’ailleurs la médaille des points de connexions sans fil professionnels, avec pas moins de 6096 hotspots recensés, devant Londres (4927 points d’accès) et Paris (3265 hotspots).

Toutefois, la performance de la capitale française en matière de déploiement de points d’accès Wi-Fi publics mérite d’être soulignée, puis qu’il a progressé cette année de 304 %, alors que cette croissance ne s’élevait, en 2007, qu’à 37%.

En octobre 2007, la Mairie de Paris avait étendu le nombre de ses hotspots publics à 400, disponibles dans plus de 260 lieux publics. Londres et New York affichent, de leur côtés, des progressions de respectivement de 34 et 44% de leurs points de connexion sans fil public.

RSA souligne par ailleurs que le déploiement de hotspots domestiques  a permis à Londres de faire fortement progresser sa moyenne générale. En effet, la totalité des points d’accès Wi-Fi personnels représentent tout de même 55% de l’ensemble des points d’accès sans fil de la capitale anglaise. Pour Paris et New York, c’est loin d’être le cas, puisque ce taux atteint respectivement 21 et 18% pour ces deux métropoles.

Les hotspots parisiens sont bien protégés

Mais, en termes de sécurisation des accès Wi-Fi, c’est Paris qui décroche la palme. Car, même si c’est New York qui offre le plus de hotspots sécurisés (97%, contre 76% en 2007), Paris la talonne de près (94%), loin devant Londres (avec un taux de 80% de points de connexion Wi-Fi sécurisés).

Néanmoins, c’est la capitale française qui utilise à plus grande échelle les meilleurs standards de sécurité. L’ancienne spécification WEP (Wired Equivalent Privacy) tend à devenir obsolète au profit du WPA (Wi-Fi Protected Access).

Et c’est avec ce standard que 72% des hotspots parisiens sont protégés, contre 49% pour New York et 48% à Londres. Ces chiffres permettent à RSA de souligner que de grands progrès ont été fait dans la sécurisation des hotspots Wi-Fi durant cette année.

Selon RSA, les particuliers semblent aussi très concernés par la protection de leur propre hotspot. A Paris, 98% des points d’accès Wi-Fi domestiques sont sécurisés. A New York, ce taux est aussi très élevé (97%), tout comme à Londres (90%).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur