Paris prêt à tout essayer dans le haut débit

Mobilité

Fibre, mobilier Wi-Fi, WiMax ?Bertrand Delanoë vient de présenter le dispositif Paris Ville Numérique.

Pour présenter la stratégie Internet haut débit et très haut débit de la Ville de Paris, il est nécessaire de distinguer les grands axes des initiatives ponctuelles. Mardi après-midi, Bertrand Delanoë a présenté son dispositif global Paris Ville Numérique orienté fibre optique et Wi-Fi.

Pour la première technologie d’accès, le Maire de Paris souhaite que 80% des immeubres parisiens soient reliés en fibre optique d’ici 2010. L’accès très haut débit pourra être développé à travers des offres FTTB (fiber to the building, fibre au pied des immeubles) ou FTTH (fiber to the home, fibre à la maison).

La municipalité compte faciliter l’accès des infrastructures souterraines (comme les egoûts de la Ville) afin de tirer la fibre sur les 400 derniers mètres de nouveaux câblages et raccorder un immeuble parisien. Les redevances demandées aux opérateurs télécoms seront baissées de 25% pour l’installation de fibre et de 90% pour l’accès aux derniers centaines de mètres pour atteindre un bâtiment.

La Mairie tient à ce que ce l’extension des réseaux en fibre optique se fasse en bon ordre : les premiers opérateurs en fibre optique sont priés d’installer des gaines neutres permettant le passage d’autres opérateurs, sans avoir à refaire des travaux. La municipalité souhaite également favoriser l’émergence d’un équipement très haut débit neutre et mutualisé des logements collectifs sociaux (200 000 logements) mais n’a pas précisé le modèle économique qui accompagnerait cette configuration réseau.

Un projet au nom de code Gigacom est intriguant : sous la houlette de Blu Wan (filiale de Thalès), une technologie d’accès Internet à très haut débit via satellite sera expérimentée dans le Nord Est parisien.

Place au Wi-Fi

Bertrand Delanoë a également porté une attention particulière au développement du Wi-Fi. Il compte établir 400 points d’accès gratuit à l’Internet sans fil dans des lieux publics comme les jardins, les bibliothèques, les mairies d’arrondissement, les maisons des associations? Rafi Haladjian, PDG d’Ozone, semble avoir séduit la Mairie de Paris avec son concept de réseaux pervasifs. Une expérimentation de mobilier Wi-Fi devrait être lancée dans un quartier universitaire du XIIIème arrondissement de la Capitale.

On ne connaît pas le nom de tous les prestataires Wi-Fi qui vont intervenir dans ce dispositif haut débit municipal. Toutefois, Meteor Networks, déjà partenaire de la mairie du IIIème arrondissement, devrait continuer sur sa lancée. Pour mettre en place le dispositif de hotspots publics, un appel d’offre sera émis en mars 2007.

Un quartier numérique va émerger dans le centre de Paris
Silicon Sentier, une association de Net-entrepreneurs, Erenis, opérateur orienté fibre optique et Fon, qui développe un réseau Wi-Fi, s’associent pour mettre en oeuvre un “quartier numérique” dans le IIème arrondissement de Paris. Ce secteur bénéficiera d’un accès facile à la fibre optique facile avec la possiblité de trouver aisément des points d’accès publics pour l’Internet sans fil gratuit. Il permettra de développer des expérimentations liées aux usages de l’Internet liés au très haut débit et au Wi-Fi. Le projet va démarrer en septembre prochain. Rendez-vous sur www.quartiernumerique.org.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur