Paris sportifs : certains sites sous le label ARJEL ratent le coche Uruguay – France

Cloud

Sur les 8 opérateurs de paris sportifs “ARJELisés”, six étaient actifs dès le début de la Coupe du monde de football (Bwin, ParionsWeb, BetClic…) et deux ont déclaré forfait. On sent une période de rodage.

Ils ont tant attendu ce moment mais ils n’en ont pas tous profité.

Après la délivrance des premières licences ARJEL pour les jeux d’argent en ligne survenue cette semaine, ITespresso.fr a regardé ceux qui était vraiment “frais et dispo” pour le premier grand soir.

Le match Uruguay – France dans le cadre de la Coupe du Monde de football, qui s’est déroulé vendredi soir, aurait dû mobiliser les huit opérateurs de paris sportifs (avec option paris en direct), qui ont obtenu le précieux sésame de l’Autorité de régulation des jeux en ligne.

En fait, on a recensé quelques rendez-vous manqués en faisant un tour d’horizon vendredi soir pendant la rencontre sur les sites concernés.

BetClic (société Mangas Gaming) attendait les parieurs français avec Marcel Desailly, ex-joueur de l’équipe de France qui prête son image à ce site de paris sportifs. Les petits cadeaux d’inscription commencent (“BetClic vous rembourse votre 1er pari de 20 € si vous perdez !”, “Parrainez un ami : Gagnez 20 € par ami invité sur BetClic !”…).

Interrogé par France 2, la direction de BetClic a indiqué qu’elle a recensé vendredi une nouvelle inscription de joueur chaque seconde. “plusieurs dizaines de milliers” de membres auraient ouvert des paris sur le match Uruguay – France.

Sajoo.fr (groupe Amaury, éditeur du Parisien) était également actif malgré la difficulté depuis la page d’accueil à trouver le chemin d’accès aux paris sur le match Uruguay – France.

L’autrichien Bwin a aussi répondu présent à l’appel de l’Uruguay – France. Néanmoins, le dispositif édito était incomplet puisque des commentaires audio étaient proposés en guise d’animation…mais en anglais.

Bwin se montre déjà agressif sur un plan publicitaire. Un spot télé était déjà diffusé mercredi en première partie de soirée sur TF1.

Même topo pour ParionsWeb.fr, le site de paris sportifs de La Française des Jeux qui a signé un partenariat stratégique avec Yahoo.fr.

Il s’est accordé une séquence pub à la mi-temps du match. Plus gonflé : il s’est même incrusté dans le dispositif vidéo sur Internet de TF1.fr pour suivre les rencontres en direct.

Sur la page dédiée, en dessous du lecteur vidéo, un espace était dédié à des prises de paris sportifs en ligne. Logiquement, Eurosportbet.fr, le site d’Eurosport et du groupe TF1, y figurait en bonne place mais aussi ParionsWeb.fr.

Rappelons que le groupe TF1 et la FDJ avait annoncé un accord stratégique dans les jeux en ligne en février dernier.

(lire la fin de l’article page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur