Paris terre de makers ? La Ville a son plan d’action

ManagementRessources humaines
paris-makers
1 4

Paris veut se positionner comme une ville de référence dans le mouvement des makers. Quelles sont les grands lignes du programme lancé dans cette optique ?

Mettre en place une coopérative d’achat pour les fab labs, faire en sorte que chaque arrondissement dispose d’une ressourcerie, organiser des ateliers sur les berges de Seine, établir le lien avec les structures éducatives pour sensibiliser le jeune public… Autant d’initiatives envisagées dans le cadre du plan « Paris, cité des makers ».

Les grandes lignes de ce programme ont été dévoilées mercredi 24 février à l’Hôtel de Ville, en présence de Jean-Louis Missika et d’Antoinette Guhl, respectivement adjoints au développement économique et à l’innovation sociale.

Principal objectif : faire de Paris une ville de référence dans la communauté des makers en impliquant, outre le mouvement associatif, les entreprises.

Les travaux se concentreront sur un « arc de l’innovation » englobant la moitié est de la capitale, ainsi qu’une partie de la petite couronne, de Clichy-la-Garenne et Saint-Ouen au nord à Vanves, Malakoff et Châtillon au sud.

paris-cite-makers
(Apur, janvier 2016)

Il est prévu, d’ici à 2020, de doubler le nombre d’espaces dédiés à la fabrication numérique. Il s’agira aussi d’implanter des micro-usines de proximité et de pousser la collaboration entre PME et fab labs.

Partenaire de la Ville de Paris dans cette démarche, Maker Faire parle aussi de monter des cours en ligne « spécial makers », avec en ligne de mire les publics en difficulté.

La mise en œuvre du programme dépendra essentiellement du budget que lui allouera, au mois de mai, le Conseil de Paris. En l’état actuel, les makers peuvent envoyer leurs idées à l’adresse planmakers@paris.fr.

Présente ce 24 février à l’Hôtel de Ville, Axelle Tessandier, qui représente notamment Kickstarter en France, a osé la comparaison : « Les makers sont les nouveaux punks ».

Du côté de Jean-Louis Missika, on a mis en avant un « nouveau paradigme industriel, où l’usage et les usagers sont remis au cœur du processus de conception et de fabrication ». Une introduction idéale en amont de la Maker Faire, qui se déroulera du 30 avril au 1er mai prochains porte de Versailles.

antoinette-guhl-makers

Crédit photo : Jason Vandehey – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur