Paris veut monter son propre réseau de fibre optique

Mobilité

Bertrand Delanoë va lancer un appel d’offres dans ce sens. Le maire de Paris veut favoriser l’accès au haut débit aux foyers les plus modestes.

La fibre optique, nouvel enjeu politique ? Compte tenu des multiples initiatives dans ce domaine, tout porte à le croire. A l’occasion de la cérémonie des voeux pour l’année 2006 adressés au Conseil de Paris qui s’est déroulée mercredi matin dans les salon de l’Hôtel de Ville, Bertrand Delanoë a déclaré qu’il comptait lancer un “grand appel d’offres” pour couvrir la capitale en très haut débit. Cette proposition devrait être mise en oeuvre dans le courant de l’année 2006.

Dans son discours, le maire (PS) de Paris a précisé que cet appel d’offres devrait permettre aux “entreprises et les ménages, y compris les plus modestes, d’accéder gratuitement au haut débit”, selon ses propos repris par l’AFP.

Toutefois, la notion de gratuité est à prendre avec des pincettes. Selon un communiqué de presse de la Municipalité de Paris, l’objectif est de “favoriser le développement, par les opérateurs, des services d’accès gratuit à Internet (débit normal) et à la téléphonie locale, notamment en faveur des foyers parisiens les plus modestes”. Contacté mercredi après-midi par Vnunet.fr, la direction de la communication de la Mairie de Paris n’a pas répondu à nos demandes de précisions.

La fibre touche les hautes sphères politiques

Après l’annonce de la Ville de Paris, les regards se tournent vers l’Elysée. A l’occasion de la cérémonie des voeux traditionnels adressés aux “forces vives” qui se déroulera jeudi, Jacques Chirac devrait annoncer des initiatives dans le domaine du numérique, qui constitue l’une des deux priorités de sa politique industrielle (avec l’énergie). Le président de la République pourrait évoquer le développement de la fibre optique en France et sa régulation.

Par ailleurs, dans le courant de l’automne 2005, le gouvernement a commandé à l’Idate une étude sur l’ultra haut débit qui devrait être délivrée en mars 2006 (voir édition du 13 septembre 2005).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur