Parrot, le concepteur de l’AR Drone atterit à Opera

Marketing

Le fabricant français de produits high-tech Parrot a ouvert une boutique étendard (“flag ship”). Un espace de 60 m2 dédiés à l’univers de la marque et mis en scène par Philippe Starck (photos + bonus video).

Début septembre, la boutique Parrot a ouvert ses portes.

C’est au 30, rue du quatre-Septembre à Paris (M° Opéra), à quelques centaines de mètres de l’Apple Store Opéra.

Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h, c’est la boutique étendard de Parrot, concepteur français de produits audios et connectés (autoradios, systèmes mains libres Bluetooth, enceintes, casques, gadgets numériques comme l’AR Drone …).

Henri Seydoux, fondateur et Président directeur général de Parrot, justifie l’ouverture de ce premier “flag ship” de 60 m2.

“On me demande souvent quel est le lien entre l’AR.Drone et des systèmes mains-libres pour la voiture. Le Parrot store, c’est l’occasion de montrer l’ensemble de nos réalisations : des objets high-tech conçus pour les smartphones.

Agencée et décorée par Philippe Starck, le célèbre designer français, la boutique Parrot veut être une sorte “d’écrin moderne” pour les produits high-tech  et une ode classieuse à ses produits généralement haut de gamme.

Bon, pas évident de suivre le cheminement de la pensée Philippe Starck, mais on vous la livre quand même…

Le nouveau magasin Parrot n’existe pas, affirme-t-il. Heureusement. Il est juste le support minimum, dématérialisé, du génie créatif de Parrot qui, lui, existe bien ; et des mille perspectives, territoires et applications qu’une technologie inspirée peut offrir. Peu de matérialité, juste l’élégance de l’ingénierie à son plus haut niveau d’intelligence, créant de l’intelligence.

 

Ce qui est intéressant dans la démarche présente de Parrot, c’est de comprendre la nécessité pour un fabricant de produits high-tech de son acabit de “matérialiser” sa présence.

Alors qu’il jouit d’une bonne image de marque et qui a bénéficié à plusieurs reprises de “corners” ou de mises en avant en magasins de ses produits les plus ambitieux (la FNAC par exemple)

De le faire par une boutique (à l’image des Apple Stores ou du Sony Store).

Et non par un simple showroom, un beau site Web et un bon référencement n’étant de toute évidence pas suffisants.

Parrot a visiblement cherché à disposer d’un espace de référence qui sert de vitrine à “la marque du Perroquet”.

 

La vitrine est habillée par des casques audio Parrot Zik suspendus, prêts à être testés par les visiteurs qui deviennent alors mannequins d’un instant.

A l’intérieur, l’espace s’organise autour d’une table monumentale rétroéclairée en Corian (un matériau massif, souvent utilisés pour les plans de travail des cuisines notamment).

Elle présente les solutions de communications pour la voiture, mais aussi les quadricoptères AR Drone que les vendeurs vous font décoller sur demande !

Du reste, sur le sol, en béton, un sigle délimite leur espace dédié, une piste d’atterrissage et de décollage, en quelque sorte…

Au fond de l’espace, une salle d’écoute insonorisée offre un grand confort acoustique pour profiter pleinement du son puissant et enveloppant délivré par les enceintes sans fil Parrot Zikmu.

Enfin, un mur d’images de 25 écrans, véritable puzzle de plus de 5m x 3m, diffuse en continu des œuvres vidéo inédites.

Bref, ici, tout est luxe, calme et volupté. Mais, pour que ce “flagship” soit un succès, il faudra que Parrot parvienne à l’animer dans la durée.

Pour attirer les badauds et les geeks.


Découvrez l’interview vidéo de Henri Seydoux à l’occasion de l’inauguration :

(THX to Gérard Clech, Jérôme Bouteiller)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur