Partage de contenus : Facebook raffermit ses liens avec les sites Web

Mobilité

Les membres de Facebook pourront bientôt intégrer et partager des contenus issus de sites Web sur leur mur grâce à l’insertion d’un bouton “J’aime” directement sur les pages de ces sites Internet.

L’ambition 2010 de Facebook ? S’implanter sur tout le Web, rien que ça. Fort déjà de plus de 400 millions de membres dans le monde, le réseau social américain compte sur son nouvel outil, baptisé Open Graph, pour intégrer le meilleur des contenus Internet dans les propres pages de ses utilisateurs.

Ainsi, comme l’a annoncé Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, sur le blog officiel du site communautaire, Open Graph va bientôt permettre à un membre de Facebook d’utiliser la fonctionnalité “J’aime” pour directement transférer sur sa page personnelle des contenus Web qu’il estime intéressant de partager avec ses “amis” Facebook, comme une vidéo, un article d’un site d’informations ou un blog.

Seule différence avec le système actuel : le bouton “J’aime” sera cette fois-ci directement intégré sur des sites tiers partenaires de Facebook. L’internaute n’aura plus qu’à cliquer sur le logo pour opérer une duplication du contenu choisi sur son mur.  Les sites Web des chaînes de télévision CNN et ESPN, consacrée aux sports, testent déjà ce nouvel outil au sein de leurs pages.

En se rendant sur ces sites partenaires, les membres de Facebook pourront même visualiser en un seul coup d’œil, sur la colonne de droite, les contenus que leurs “amis” ont aimé.

Facebook compte pousser encore plus loin ce système d’agrégation et de partage des contenus Internet. Mark Zuckerberg a annoncé, lors de la conférence F8 destinés à ses développeurs qui s’est tenue à San Francisco, que les informations ainsi ajoutées aux flux d’activités des membres seront exploitées par le réseau social pour créer des “Pages Communautés”.

Ces pages spécialisées autour d’un centre d’intérêt particulier (un style de musique, un sport, un pays, etc.) agrègeront l’ensemble des contenus importés depuis les sites Web tiers partenaires par les membres de Facebook et permettront ainsi de créer des mini-réseaux sociaux basés sur un thème particulier.

L’outil Open Graph va ainsi offrir la possibilité à Facebook de s’imposer un peu plus comme un acteur de référence sur le Net, en faisant de ses 400 millions d’utilisateurs sa force de frappe.  Les membres du réseau social seront ainsi amenés, grâce à la multiplication des “J’aime”, à populariser un site Web et les contenus associés. Un atout non négligeable pour les sites partenaires de Facebook.

Le réseau social américain devrait aussi y trouver son compte : grâce à ce partage poussé des contenus selon ses centres d’intérêts, Facebook devrait aussi devenir encore plus attractif…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur